Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le 20 octobre 2014, un nouveau parti est venu enrichir le paysage politique nigérien. Il s’agit de l’Al- liance démocratique pour le Niger (ADN), un parti créé par l’ancien compagnon de lutte de Hama Amadou au sein du MODEN FA LUMANA, l’actuel ministre de l’Urbanisme de la 7ème République. Monsieur Habi Mahamadou Salissou.
Sala Habi comme on l’appelle généralement, a préféré créer son propre parti po- litique plutôt que de s’éterniser dans une logique de confrontation avec son ancienne formation politique.
C’est en août 2014 que, l’Assemblée Générale Constitutive a mis en place un bureau provisoire de vingt sept (27) membres dont la présidence provisoire a été confiée à Monsieur Ibrahim Issa Bacharou. L’Alliance Démocratique pour le Niger (ADN – FUSAHA) a reçu son agrément du Ministère de l’Intérieur le 3 novem- bre 2014 et a pour devise Unité – Paix – Développement. L’ADN.
Rappelons que le verdict du procès entre les deux ailes du Lumana est attendu pour le 26 novembre 2014 prochain. Les partisans ont estimé que quelle qu’en soit l’issue de ce verdict, rien ne doit entraver la mar- che de l’ADN vers la construction nationale.
Pour l’heure, les responsables du parti sont à pied d’œuvre pour venti- ler les documents du parti dans tou- tes les régions du pays. D’ores et déjà, les bureaux provisoires des dif- férentes régions et localités du pays sont en train d’être installés. Selon la vitesse de mise en place de ces structures, il est envisagé la convo- cation d’un congrès dans trois (3) mois.
Cette courageuse décision de Sala Habi a été saluée par beaucoup d’observateurs de la scène politique nigérienne. Elle doit en effet inspirer les politiciens et même servir d’exemple aux autres dissidents des autres partis de la place. Quand on clame sur tous les toits avoir du monde derrière soi, on le démontre et on s’assume au lieu de préten- dre appartenir à son parti pendant qu’on a un pied dans une autre al- liance. C’est immoral ! C’est le lieu de féliciter les partisans de l’ancien compagnon de Hama Amadou qui ont décidé de voler de leurs propres ailes.
« Nous à l’ADN –Fusaha, nous som- mes contre des déclarations des mi- litants qui disent quitter un parti pour adhérer à notre parti. Qu’ils y adhè- rent en toute responsabilité sans frustrer qui que ce soit ! C’est là no- tre philosophie » déclare le président provisoire, Ibrahim Issa Bacharou.
Bon vent donc à l’ADN – FUSAHA .

ISAM