Votre mot de passe vous sera envoyé.

Maradi la capitale économique du Niger, s’apprête à accueillir, demain mercredi, la cérémonie solennelle d’inauguration par le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, du nouveau marché central de la ville.
C’est un joyau architectural entièrement reconstruit sur le site de l’ancien grand marché de la ville, démoli en 2010, parce que vieillot et ne répondant plus à l’image d’une cité dite de business. La cérémonie inaugurale de ce grand centre commercial, est placée sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l’Etat qui fera, le déplacement de Maradi.
Le nouveau grand marché de Maradi s’étend sur une superficie de 7,5 km2.
Selon le directeur régional de l’Urbanisme et du Logement, M. Mohamed Bouzou, la mise en activité de ce centre commercial « permettra le développement des échanges commerciaux et l’amélioration des recettes municipales de la ville ». Sa construction a permis, selon M. Bouzou, la création de 850 emplois temporaires sur une période d’un (1) an quand on sait que les travaux débutés en 2012, ont duré plus de douze mois.
marche-2 Selon le directeur régional de l’urbanisme, 12 entreprises, reparties en 13 lots, ont bénéficié des marchés de réalisation de ce centre commercial composé de : «1976 boutiques d’une superficie courante de 9m2 ; un bloc administratif ; 8 halls de vente au sol ; 2 blocs magasin réhabilités ; 4 aires de prières ; 8 blocs sanitaires ; 4 postes de transformateur de 632 kva ; 4 casiers à déchets ainsi que des aménagements de voirie et autres réseaux tels que l’éclairage public, les caniveaux, le pavage, la sécurité incendie et 1 parking de stationnement».
Selon le directeur régional de l’urbanisme et du logement, le financement du nouveau marché central de Maradi s’élève à environ 6,7 milliards de FCFA. Cette somme est ainsi repartie : dans la phase 1 de construction, 1,8 milliards de FCFA a été débloqué par la Banque mondiale. Cette somme a servi à la construction des halls de vente, la réhabilitation des blocs magasins, la construction des blocs sanitaires, des aires de prière, des locaux de transformateurs et la réalisation des travaux de voirie et autres réseaux divers.
Dans la phase 2 des travaux, c’est le budget de l’Etat qui a dégagé 2,9 milliards de FCFA ayant servi à la construction des boutiques périphériques. La phase 3 de la réalisation de ce marché a, quant elle, vu la participation de la ville même de Maradi, pour la construction des boutiques internes et le bloc administratif du Centre.
Après l’inauguration officielle de ce marché, interviendra, dans les jours ou semaines à venir, la répartition des boutiques aux commerçants, ainsi que les modalités de gérance qui lui seront appliquées.

Issaka Saïdou, envoyé spécial (ONEP)