Votre mot de passe vous sera envoyé.

Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi RafiniL’information est distillée avec insistance dans tous les salons de l’opposition à Niamey toute cette troisième semaine du mois de novembre 2014. Certains parlementaires de l’opposition en font leur chou gras. Dans leurs inepties, les opposants, faute d’arguments convaincants pour le peuple, s’évertuent à dire que le Premier Ministre Brigi Rafini est sur le point de démissionner de son poste.
Qu’il aurait déposé à trois reprises sa lettre de démission au Cabinet du Président de la République Issoufou Mahamadou. Cette nouvelle stratégie démontre combien ces leaders, en manque d’inspiration, sont prêts à raconter du n’importe quoi pourvu que le régime de la renaissance tombe. Après ses sorties malheureuses pleines de haine et d’insultes, l’opposition change de fusil d’épaule.
Et pourtant, le commun des nigériens se rend compte aujourd’hui, trois années seulement de mise en œuvre du programme ambitieux de la renaissance, des résultats probants que le gouvernement est en train d’engranger dans tous les domaines de la vie socioéconomique du Niger, à savoir la santé, l’éducation, l’eau, l’assainissement, la construction des infrastructures innovantes, sous la houlette du Premier Ministre Brigi Rafini qui ne cesse de multiplier les offensives salvatrices pour le pays.
Les plus grands chantiers qui sont dressés dans la ville de Niamey mais aussi dans les régions de l’intérieur du pays font que l’opposition est en perte de vitesse. Qu’est-ce qu’elle pourra dire au peuple pour le convaincre à l’heure du bilan sur la politique du programme de la renaissance ? Absolument rien !
C’est d’ailleurs pourquoi et vu les réalisations faites pour le bonheur du peuple nigérien, le Président de la République Issoufou Mahamadou n’a pas hésité un seul instant à renouveler sa confiance au Premier Ministre qu’il a nommé en début de son mandat lors de la formation du gouvernement de large ouverture le 13 août 2013 dans lequel la presque totalité des personnalités de l’opposition qui ont une certaine base électorale solide ont pris place sans aucune arrière pensée.
La pondération et l’esprit de rassemblement de la personne ont fait du Brigi Rafini aujourd’hui la perle rare qu’on ne pourra pas trouver dans les sillages de tous ceux qui ne souhaitent que du mal pour le pays. L’homme a fait ses preuves tant à l’Assemblée Nationale quand il avait occupé le poste de Secrétaire Général il y a quelques années. L’exemple de probité du Premier Ministre n’est plus à démontrer dans ce pays qui a souffert des tergiversations des hommes politiques qui ne cherchent qu’à s’enrichir sur le dos du peuple.
Le bateau de la renaissance est en train de marcher sur de bons rails sous la conduite du Président de la République Issoufou Mahamadou et son Premier Ministre. C’est donc ce duo que finalement l’opposition espère entamer pour saborder les actions du gouvernement. Pour la prochaine équipe gouvernementale, le Premier Ministre Brigi Rafini constitue un atout majeur pour le Président de la République Issoufou Mahamadou. L’opposition doit continuer à dormir sur ses échecs en attendant les prochaines échéances électorales de 2016.
Les arguments fallacieux et fantaisistes qu’elle invente ne tiennent plus la route dans un pays où les gens ont tout compris et ont fini de distinguer la bonne graine de l’ivraie. A chaque fois que les opposants sortent, c’est pour servir au peuple nigérien des salades sans vinaigre. Des insanités qui n’honorent d’ailleurs aucun des leaders et qui les enfoncent encore davantage. Pour justifier leurs calomnies, les opposants ont inventé un problème de leadership entre les membres du gouvernement dont certains ne répondent plus aux injonctions du Premier Ministre.
Et pourtant, c’est visible pour tous, les Conseils des Ministres se réunissent toutes les semaines sans encombre, tous les textes législatifs et réglementaires sont pris dans la parfaite symbiose et transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption. Ce qui a fait plus peur à l’opposition en fait, c’est la perte du CDS-Rahama par Mahamane Ousmane ainsi que ses acolytes et les assemblées générales des militants du MNSD-Nassara, dans toutes les régions du Niger, qui soutiennent le programme de la renaissance en prélude au prochain congrès du parti qui doit se tenir à la fin du mois de novembre 2014.
Il faut donc faire feu de tout bois. S’il s’avère que les membres du gouvernement ont des difficultés entre eux, pourquoi tous ces projets et programmes qui font le bonheur du peuple nigérien sont aujourd’hui exécutés ? En fait l’opposition s’achemine vers son déclin qu’elle a d’ailleurs commencé depuis trois ans aujourd’hui. Le Président de la République Issoufou Mahamadou continuera à avoir confiance en son Premier Ministre, car c’est sur la base de cette dernière qu’il l’a choisi parmi tant d’autres responsables politiques.
Alors pour cette fois, c’est encore raté, l’opposition doit se taire une fois de bon pour garder le peu de crédit que lui accordent certains de ses militants, au cas contraire, elle disparaitra avant terme et à jamais.

Ibrahim Amadou