Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le président du Mouvement National pour la Société du Développement (MNSD-Nassara), M. Seyni Oumarou, a présidé le 29 novembre dernier à Niamey, l’ouverture du Conseil national et du 8ème congrès ordinaire du parti sous le thème «Cohésion et Discipline au sein du parti ». La cérémonie d’ouverture de ces assises qui a eu lieu sur un terrain vide aménagé pour la circonstance à la périphérie de Niamey, a été l’occasion d’une grande mobilisation. Ces assises ont débouché sur des résolutions et l’élection des membres du bureau politique national pour un mandat de quatre ans.
Le conseil national qui a précédé, les travaux du 8ème congrès, a été sanctionné par deux résolutions dont l’une engageant «le congrès à instruire le bureau politique à parachever l’examen approfondi et l’adoption des textes fondamentaux du MNSD-Nassara», et l’autre portant sur «l’exclusion du parti» de 48 membres. Le 8ème congrès a abouti aussi, au renouvellement de l’instance dirigeante du parti. M. Seyni Oumarou, a été ainsi reconduit au poste de président du MNSD-Nassara. Et l’honorable député Tidjani Abdoulkadri, président du groupe parlementaire MNSD-Nassara, a été élu Secrétaire général du parti.

La cérémonie d’ouverture de ces assises a été l’occasion d’une grande mobilisation, et le président du parti M. Seyni Oumarou, a saisi l’occasion pour s’adresser aux militants qui ont fait le déplacement à la périphérie de Niamey. En effet, les délégués du MNSD ont afflué pour ce congrès de toutes les régions du Niger et de l’étranger. Les représentants de certaines ambassades dont ceux de la Chine, de la France, du Royaume d’Espagne, du parti Union pour le Progrès et le Changement (UPC) du Burkina Faso, étaient également présents. Les représentants des partis membres de l’ARDR dont le président Mahamane Ousmane, ceux des partis non affiliés s’étaient retrouvés parmi les militants et sympathisants du MNSD, dont les anciens dignitaires du parti, parmi lesquelles Mamane Oumarou, Harouna Mounkaila, Ataher Darkoye,… L’ancien président Mamadou Tandja était représenté par son épouse Fati Tandja.
M. Seyni Oumarou qui a été fortement ovationné à son arrivée sur le lieu, a réservé dans le long discours qu’il a prononcé, une bonne partie de ses mots à un témoignage de reconnaissance à toutes les personnalités et tous ceux qui ont honoré de leur présence la cérémonie d’ouverture de ces assises. A propos de l’ancien président Mamadou Tandja, il a transmis à l’assistance cette information et ce message : « En effet, à la veille de la tenue de nos présentes assises, j’ai tenu, en mon nom propre et à votre nom à tous, chers congressistes, à me rendre à Rabat, au Maroc où Son Excellence Monsieur Mamadou Tandja, président d’honneur du MNSD-Nassara s’est rendu pour une visite médicale, pour lui souhaiter un prompte rétablissement, recueillir ses conseils et avoir sa bénédiction. Très ému par cette marque d’attention, il m’a chargé de vous transmettre ses chaleureux encouragements et son ferme soutien, avant de souhaiter un succès éclatant aux travaux de ce huitième congrès ordinaire qui l’engage, a-t-il dit, en sa qualité de président d’honneur du MNSD- Nassara ». Aussi, à l’image du Professeur Sékou Hamidou, un autre président d’honneur qui fait partie des personnalités qui ont fortement contribué à donner une assise au MNSD Nassara, M. Seyni Oumarou a souligné « le rôle incommensurable que Mamadou Tandja a joué et continue de jouer pour le rayonnement et l’ancrage des idéaux de notre grande formation politique, le MNSD Nassara qu’il a toujours voulu comme un creuset de solidarité et de fraternité, un ciment de l’unité nationale, et un porte flambeau des valeurs démocratiques et républicaines ».
Dans le même sens, il a aussi relevé «les actions aussi fortes que nobles, l’engagement, la loyauté et la fidélité, la détermination des militants et militantes exaltés par la foi aux idéaux du MNSD-Nassara ». Exprimant sa reconnaissance aux partis membres de la MRN qui ont tenu à être présents à la cérémonie, il a salué «cette avancée notable de la classe politique », expliquant que dans la conception du MNSD-Nassara, un adversaire politique n’est pas un ennemi. M. Seyni Oumarou a par ailleurs évoqué les crises que vivent les principaux partis de l’opposition notamment le MNSD- Nassara, la CDS Rahama, et le Monden/Fa Lumana, et dénoncé la responsabilité du pouvoir dans cette situation.
Le choix du thème « Cohésion et Discipline au sein du parti » comme thème du 8ème congrès, n’est pas sans lien avec la situation que traverse le MNSD-Nassara, a indiqué M Seyni Oumarou. « La cohésion appelle à la solidarité, à la synergie d’actions, à l’esprit de tolérance, et la discipline, renvoie au respect des normes établies ainsi qu’aux engagements auxquels notre formation politique a souverainement souscrits. La conjugaison et la matérialisation des deux vocables nous ouvrent la, porte du succès », a expliqué le président du MNSD-Nassara. Toujours au sujet du thème du congrès, il a ajouté : «Nous avons besoin de cohésion et de discipline, pour faire taire nos égos individuels, afin de préserver notre bien commun, à savoir le MNSD-Nassara, et le préparer à sortir victorieux des prochaines échéances électorales». Aussi, M seyni Oumarou a appelé les militants «au sens du devoir, de l’engagement et du dépassement de soi », pour faire triompher les idéaux du parti.
M. Seyni Oumarou a rappelé son rôle qui consiste à rassembler, afin de créer les conditions de promotion et d’ancrage des valeurs sacro-saintes qui ont motivé la création du MNSD-Nassara. « Il est encore possible de regarder dans la même direction, en privilégiant la cohésion et la discipline au sein du parti », a-t-il lancé. Le chef de file de l’opposition, a saisi l’occasion pour appeler à la sauvegarde de la démocratie.
Auparavant, plusieurs personnes ont pris la parole à la tribune de la cérémonie d’ouverture de ces assises. Il y a eu le mot de bienvenue du président de la section MNSD-Nassara de Niamey, qui s’est réjoui du choix de leur ville pour abriter le conseil national et le 8ème congrès du parti. Maitre Zouré, le vice-président de l’Union pour le Progrès et le Changement a également pris la parole pour lire un message du chef de file de l’opposition du Burkina Faso, M. Zéphirin Diabré à l’endroit du Chef de file de l’opposition nigérienne. Le porte parole de l’ARDR, M. Ousseini Salatou, a en ce qui le concerne rappelé le combat mené par le MNSD, les réalisations faites par l’ancien président Mamadou Tandja, fustigé les crises que vivent certains partis de l’opposition, et rendu hommage à la justice nigérienne.
Le représentant des partis non affiliés, M Hambali Dodo, a félicité le MNSD-Nassara pour la tenue du conseil national et du 8ème congrès qui devraient permettre au parti de se retrouver dans un cadre « plus propice, stable, crédible et dynamique ». Il a cependant déploré la « fièvre électorale précoce» qui caractérise la scène politique nigérienne avant d’appeler l’ensemble de la classe politique à privilégier l’intérêt supérieur de la nation.

Souley Moutari