Votre mot de passe vous sera envoyé.

Selon un communiqué de presse de l’Union Européenne (UE), dans le cadre de la coopération entre le Niger et cette institution, le décaissement de la tranche fixe et variable de l’UE au titre de l’année 2014 a été finalisé le 4 décembre 2014 conformément aux calendriers de décaissement du Programme d’Appui Budgétaire « Contrat Bonne Gouvernance et de Développement (CBGD) ».

C’est ainsi qu’un montant total de 41,25 millions d’euros, soit plus de 27 milliards de FCFA, bénéficie directement au Trésor public dans le cadre du Budget 2014.

Le communiqué précise que ce montant s’additionne aux 12,5 millions d’euros (plus de 8,1 milliards de FCFA) déjà octroyés en août 2014 dans le cadre de l’Aide budgétaire spécifique  »Appui à la sécurité alimentaire ».

Selon ledit communiqué, pour permettre ce décaissement, il a été procédé à une analyse approfondie de la requête du gouvernement nigérien transmise en novembre 2014 et axée sur les conditions générales et spécifiques du Programme.

En effet, la convention de financement « programme d’appui budgétaire général » de l’UE prévoit des tranches fixes et des tranches variables annuelles selon le degré de réalisation de certains indicateurs, indique le communiqué qui précise que  »les tranches fixes sont décaissées après confirmation du respect des conditions générales du programme (cadrage macroéconomique soutenable, mise en œuvre d’un plan de développement et réduction de la pauvreté, dynamique positive dans la réforme de la gestion des finances publiques et transparence budgétaire) ».
S’agissant des tranches variables, elles sont décaissées, sous réserve du respect des conditions générales du programme, en fonction du degré de performance dans les secteurs  »Finances Publiques »,  »Santé »,  »Education », et  »Valeurs Fondamentales » comme l’accès à la justice, ajoute la communiqué de presse de l’Union Européenne.
Il convient de relever que ce décaissement vise à contribuer à la réalisation des objectifs du Plan de Développement Economique et Social (PDES) du Niger, souligne le communiqué qui précise que ces fonds proviennent du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) financé par les Etats membres de l’UE.
Zeïnabou Gaoh