Votre mot de passe vous sera envoyé.

Nous le savons bien. Il y a des députés de notre auguste Assemblée Nationale qui sont venus dans l’hémicycle tel dans une foire s’amuser, enquiquiner leurs autres camarades ne sachant pas qu’ils sont en train de donner une mauvaise image de leurs personnes.

En fait, tout député national, lorsqu’il lui arrive de prendre la parole dans l’hémicycle devra avant tout se mettre en tête qu’il le fait pour le compte de milliers de personnes dont il est le représentant à l’assemblée.

Par conséquent, le petit  » jeu puéril  » auquel se livrent depuis quelques temps certains députés à l’exemple de Mamadou Marthé, Zakari Oumarou n’est pas digne d’être élu député national. De l’enfantillage s’il le faut !

Mais le hic, ils s’en sont tellement donnés à coeur joie, qu’ils ont continué sur leur lancée ignorant de fait qu’ils pouvaient avoir une riposte de taille. En fait, elle ne trouvait même pas loin de là, puisque dans les locaux même de l’Assemblée :

Maître Mossi Boubacar, député sous la bannière du Moden Lumana Africa et membre du groupe parlementaire du même nom s’est érigé en  » contradicteur attitré  » de tous les députés qui voudront que les choses (textes et règlement intérieur notamment) soient faites de manière bancale. Voilà comment et de quelle manière les Zakari Oumarou et autres ont trouvé leur antidote devrions-nous dire ou alors bottes à leurs pointures.

A chaque intervention osée et désinvolte de l’un des députés de service du groupe parlementaire PNDS-Tarreya correspond une réponse sur mesure de l’honorable Mossi Boubacar. C’est donc Mossi qui le tient en respect.

A distance raisonnable et donc acceptable. Gare donc aux écarts et attention aux dérives, semble leur dire Maître Mossi. Ce qui donne à ce jeune avocat l’image d’un intrépide. Une sorte de Shérif clairvoyant qui arme au poing tient en respect les uns et les autres. Ils l’auront donc cherché d’eux-mêmes.

C’est leur intransigeance à vouloir mettre tout le monde au pas qui a fait émerger un…épouvantail nommé Mossi Boubacar. Dorénavant, tous les députés semblent l’avoir bien assimilé lorsque Zakari Oumarou ou Mathé commencent à déraper, les députés  » balancent  » la réponse à Maître Mossi qui lui, danse sur les petits gars d’en face.

Voilà pourquoi Mossi fait office d’intrépide et de shérif de notre assemblée. Le jour où Hama Amadou rentrera à Niamey, il a le devoir d’une fière chandelle vis-à-vis de maitre Mossi, qui ma foi le mérite amplement…

Amadou Moussa