Votre mot de passe vous sera envoyé.

Une cérémonie de réception de latrines sèches au profit des populations de Dosso et des invités à la fête tournante du 18 décembre 2014 s’est déroulée le mardi dernier dans l’enceinte du gouvernorat de Dosso. Il s’agit de la cérémonie de remise de 120 latrines sèches commandées spécialement par le comité interministériel en charge de la fête nationale du 18 décembre 2014 à la société DOUNIYA. La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso M. Abdoulaye Issa en présence de la directrice générale de la société DOUNIYA Mme Stéphanie CAHN, du président du conseil régional, M. Hima Mounkaïla, des autorités administratives et coutumières, du représentant de l’UNFPA, de la présidente de l’ONG DOUBANI et de plusieurs invités.
Selon la directrice générale de la société le Docteur Stéphanie CAHN, DOUNIYA inscrit ses missions dans le cadre de la Renaissance du Niger telle que l’a définie le Président de la République Issoufou Mahamadou. La renaissance induit le réveil des consciences à la fois individuel et collectif et conduit à une prise de responsabilité nouvelle au sein de la famille, du groupe et enfin de la société. Elle permet a indiqué Mme Stéphanie CAHN, aux citoyens de créer eux-mêmes les conditions de leur épanouissement et de leur confort sans compter systématiquement sur le soutien de l’aide humanitaire.

Appliquée aux secteurs de la salubrité publique et de l’assainissement, cette Renaissance passe par la prise de conscience que l’hygiène publique est d’abord et avant tout un geste d’apprentissage à maîtriser pour soi-même avant d’en faire profiter les autres. La sensibilisation des populations est dès lors essentielle et s’inscrit dans un projet plus vaste qui est celui de construire une identité citoyenne qui soit fière du développement du Niger et fasse de sa Renaissance un objectif prioritaire.
Spécialisée dans l’aide au développement, notamment dans les secteurs de la salubrité publique, de l’assainissement et de l’agriculture, DOUNIYA est composée d’experts internationaux en majorité issus du monde humanitaire. Cette société met ses compétences et son expertise au service des pouvoirs publics et des collectivités, des coopérations et des ONG locales.
Le projet latrines sèches est un projet à double facette:
1. Suivi opérationnel : Commande, acheminement et installation de cabine de toilettesainsi qu’une prise en charge complète des produits d’hygiène, et la mise en place d’un comité de gestion qui va permettre de gérer de manière efficiente les cabines, les consommables et le compost généré par ces toilettes,
2. Formation : Par le biais d’animateurs communautaires à l’expertise reconnue (Biologiste, épidémiologiste, santé communautaire, etc.), DOUNIYA appuyée par l’UNFPA et l’ONG locale DOUBANI, sensibilise et forme des jeunes filles et des mères de famille aux métiers particuliers et nécessaires d’hygiénistes. C’est un circuit complet, pertinent et efficace qui a été entièrement pensé avec DOUNIYA, l’UNFPA et DOUBANI, permettant la réussite de ce projet. Ainsi donc, pour la bonne marche de cette opération de latrines sèches diligentée par son Excellence le ministre d’Etat ALBADE, cinquante (50) femmes et jeunes filles vont assurer la gestion des cabines et verront leurs capacités renforcées en santé de la reproduction. A cela s’ajoutent des charretiers qui ont été identifiés pour assurer le transport et l’évacuation du compost après des sessions de renforcement des capacités.
Ce projet pilote, qui entre dans le cadre de Dosso SOGHA, va s’étendre aux autres régions afin de permettre aux populations de se réapproprier un environnement devenu sain avec des cabines modernes et bien conçues, entretenues en permanence et gérées avec efficience et rigueur. Le système DOUNIYA permet de lutter contre le péril fécal, les maladies, l’insalubrité, et le chômage (en créant des emplois), d’appuyer l’Initiative 3N en permettant de récupérer les matières organiques pour en faire du compost au profit de l’agriculture.
Dans l’allocution qu’il a prononcée en cette circonstance, le gouverneur de la région de Dosso, M. Abdoulaye Issa, a indiqué que la présente cérémonie est à mettre à l’actif du gouvernorat de Dosso et de la commune urbaine appuyée par la société DOUNIYA qui désire jouer un rôle moteur en qualité de précurseur d’un assainissement maîtrisé et générateur d’emplois. Cependant, a reconnu le gouverneur de Dosso, un projet de cette envergure doit être accompagné en termes de sensibilisation et de formation d’experts.
Le représentant de l’UNFPA, docteur Manzo Adamou, a pour sa part indiqué que ce programme promet. C’est pourquoi l’UNFPA a accepté d’appuyer la société DOUNIYA pour la mise en œuvre du projet. Tout en espérant que ce projet donne des résultats satisfaisants lors de sa mise en œuvre, docteur Manzo Adamou a réaffirmé l’engagement des Nations Unies à accompagner ce processus jusqu’à la pérennisation du projet.
La présidente de l’ONG DOUBANI, Mme Djermakoye Maïdanda Hadjia Maïmouna, s’est pour sa part dit honorée de la présence de tout un chacun et a sollicité le soutien technique organisationnel tout au long du programme, car a-t-elle précisé, tout projet en phase expérimental n’est pas facile. Gérer ce genre d’activité, a indiqué Hadjia Maïmouna, est un combat de longue haleine qui sera mené durant un an que va durer le projet.
La directrice générale de la société DOUNIYA a quant à elle adressé ses remerciements au président du comité inter ministériel chargé de l’organisation de la fête du 18 décembre, M. Albadé Abouba, qui a décidé de faire de ce projet un projet pilote dans le cadre de cette fête nationale du 18 décembre. Les 50 femmes et jeunes filles qui ont répondu à l’appel ainsi que l’ONG DOUBANI et l’UNFPA, et les participants à la cérémonie ont ensuite suivi avec intérêt une série de démonstrations avant la mise en service effective de ces latrines sèches.

Mahamane Amadou ONEP Dosso