Votre mot de passe vous sera envoyé.

                                                                    busM

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation M. Asmane Abdou a réceptionné aujourd’hui, au garage administratif de Niamey, un lot de matériel roulant composés de six (6) bus, cinq (5) mini bus et un véhicule 4×4 de mission pour le ministre. D’un coût global de 750 millions de FCFA, ce matériel roulant acquis sur fonds propres de l’Etat est destiné aux quatre Universités publiques de notre pays. La cérémonie de réception s’est déroulée en présence du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité Sociale M. Salissou Ada, du vice-recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, du directeur général du Centre National des Œuvres Universitaires, des représentants de l’Union des étudiants nigériens à l’Université de Niamey (UENUN) et de l’Union des Scolaires du Niger (USN).
Ce matériel roulant dont les clés ont été officiellement remises par le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation aux différents responsables des Universités répond à l’engagement pris par le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou. Cet engagement du Chef de l’Etat consiste à doter chaque année nos universités de moyens roulants à même d’améliorer les conditions de travail des étudiants. S’exprimant peu avant la remise des clés de ces véhicules, le ministre de l’Enseignement Supérieur a précisé que  »si ce matériel roulant est venu un peu en retard, c’est parce que tout simplement la commande a été faite dans les stricts respects des règles de passation des marchées publics. Toutes les procédures ont été respectées de bout en bout dans l’acquisition de ce matériel roulant. Il est vrai que nous avons accusé un retard de 15 jours dans les délais normaux de livraison. Cela est dû à un certain nombre d’inscriptions qui ont été demandées à la dernière minute ».

Ce matériel roulant ainsi réceptionné est affecté ainsi qu’il suit : trois (3) bus destinés à l’université de Niamey et un bus à chacune des trois universités de l’intérieur pour le transport des étudiants. En outre, chaque université recevra en plus, un des cinq mini-bus acquis et le cinquième sera affecté à l’Ecole des Mines, de l’Industrie et de la Géologie (EMIG).  »Cette année, nous avons tenté d’innover pour non seulement acquérir six (6) bus conformément aux engagements du Président de la République, mais également payer cinq (5) mini -bus destinés aux universités publiques de l’enseignement supérieur du Niger pour faciliter les voyages d’études et les stages pratiques des étudiants.
Pour le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité Sociale M. Salissou Ada qui accompagne son homologue de l’Enseignement supérieur, ce geste dénote de la volonté du Président de la République à faire de l’enseignement supérieur une priorité absolue.  »C’est donc le lieu de féliciter l’ensemble des acteurs qui ont œuvré inlassablement pour l’aboutissement de ce processus. Je viens ici pour témoigner ma solidarité à mes camarades, car je suis aussi étudiant en master II à l’Université Abdou Moumouni de Niamey » a déclaré le ministre Salissou Ada.
Quant au directeur général du Centre National des Œuvres Universitaires, M. Dan-Karanmi Mahamadou, il a salué les efforts consentis par les autorités à l’endroit des universités.  » Nous avons été témoin lundi dernier de la réception des nouveaux bâtiments à l’Université Abdou Moumouni de Niamey. A cela s’ajoutent la réhabilitation en cours de la  »place AB  »; la construction de la salle canal etc. Bref, les conditions de vie et de travail s’améliorent dans toutes les Universités de notre pays et les représentants des étudiants sont là pour le témoigner », a-t-il indiqué.
Pour sa part, le secrétaire général de l’Union des Scolaires du Niger (USN) M. Anass Djibrilla a salué cette  »initiative louable » des autorités.  »Les besoins des universités sont énormes au regard du nombre des étudiants qui croit de façon exponentielle. C’est dire qu’il faut nécessairement aussi accélérer toutes initiatives tendant à augmenter le nombre de véhicules qui font déplacer les étudiants d’axe en axe. C’est un geste qui vient solutionner un tout petit peu la difficulté des étudiants. Cependant, notre souhait c’est d’aller au-delà d’un bus pour les universités de l’intérieur et plus de trois pour l’Université Abdou Moumouni de Niamey par an. Cela est aussi valable pour les mini-bus », a-t-il conclu.Hassane Daouda