Votre mot de passe vous sera envoyé.

tattalli

La Fondation  »Tattali Iyali » de la Première Dame, Dr. Malika Issoufou Mahamadou, en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique, a procédé jeudi dernier, au lancement officiel de la  »campagne de communication pour la lutte contre Ebola » au niveau des communautés, des CSI et de CS, de la région de Tillabéri. La Fondation  »Tattali Iyali », a saisi cette occasion pour apporter un soutien, en terme de dons aux populations. Ces dons sont notamment constitués de vivres, de médicaments, de moulins à grains, de lampes solaires, de motopompes et de moustiquaires, pour une valeur de deux cents (200) millions de FCFA.
Au passage de la délégation, les populations de Tillabéri ont envahi les tronçons  »Namaro-Farié » et  »Namaro-Téra » pour faire part de leur gratitude au regard des multiples dons offerts par la Fondation  »Tattali Iyali » et pour adresser leurs doléances à la Première Dame, Dr. Malika Issoufou Mahamadou.

Au niveau des Centres de Santé Intégré (CSI) de Namaro et de la Case de Santé (CS) de Lata-Kabia, la Fondation  »Tattali Iyali » a procédé à une remise de don en médicaments. Les responsables de ces structures, ont spécifiquement fait part à la délégation, des manquements relatifs à l’absence d’adduction d’eau, de branchement électrique et à l’insuffisance de matériel roulant. Au regard de ces requêtes, la Première Dame a donné des instructions quant à la mise à la disposition de techniciens en électrification solaire, pour palier à la problématique. Sur le même élan, la Représentante Résidente de l’Unicef au Niger, Dr.Viviane Van Steirteghem a indiqué que son institution apportera du support en matériel roulant.
Au niveau du chef lieu du département de Gothèye, le ministre de la Santé Publique, M. Mano Aghali, a lors de son allocution, assuré qu’à la date d’aujourd’hui, le Niger n’a enregistré aucun cas de la maladie à virus hémorragique  »Ebola » sur son territoire.  »Advenant des cas de contaminations signalés à temps, nous sommes en mesure de garantir les soins nécessaires. Quoique, nous préconisons la prévention, par la prise en compte des questions de salubrité et d’hygiène, dans nos actions quotidiennes et au niveau de tous les lieux publics » a précisé le ministre de la Santé Publique.
Pour sa part, la ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, a indiqué lors de son discours que, les acteurs de la lutte contre cette épidémie, ont compris que la
riposte doit dépasser le cadre de la santé publique et impliquer les autres secteurs. Ainsi, l’éducation préventive est très vite apparue comme un moyen sûr de contenir le mal.  »L’espace de vie et d’apprentissage qu’est l’école, a un rôle important à jouer dans la prévention des maladies et l’éducation à la santé. Faire des jeunes d’aujourd’hui des adultes de demain instruits et en bonne santé est notre objectif, ensemble barrons la route au virus à fièvre hémorragique Ebola  » a soutenu la ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani. Elle a aussi réaffirmé l’engagement de son département ministériel, à lutter contre la maladie à fièvre hémorragique  »Ebola ».
Dans cet élan, et au titre de sa fonction de docteur, la Première Dame a procédé au lancement officiel de la  »campagne de communication pour la lutte contre Ebola », sous le thème :  »Ensemble barrons la route à Ebola », au niveau d’une classe de Terminal, du Centre des Enseignements Secondaires (CES) du chef lieu du département de Gothèye. Ainsi, Dr. Malika Issoufou
Mahamadou a dispensé aux élèves, un cours relatif aux modes de transmission de la maladie à virus hémorragique  »Ebola », les précautions à prendre pour éviter les contaminations et les dispositions à prendre en cas de contamination. Au terme du cours, Dr. Malika Issoufou Mahamadou, a posé des questions aux élèves pour s’assurer que la leçon a bien été assimilée, avant de terminer par une  »démonstration type » de lavage des mains.
Lors des étapes de Dargol et Téra le maire de la commune de Dargol, M. Aoudi Younoussi a notifié à la Première Dame que, tous les nigériens sont témoins des bienfaits de la Fondation  »Tattali lyali » dans la lutte inlassable contre la pauvreté en général et celle de soutenir les groupes vulnérables en particulier. S’agissant du maire de la commune de Téra, M. Hamidou Niandou, il a singulièrement abordé l’énorme retard injustement infligé à la femme nigérienne  »Hélas, nous les hommes, ne sont pas étrangers à cette situation. En ce sens, le Président de la République, Son Excellence M. Issoufou Mahamadou et Son Excellence le Premier ministre M. Brigi Rafini font tout, pour que nos sœurs, nos épouses soient au cœur du développement et de la renaissance du Niger. Qu’ils en soient remerciés et félicités. »
Pour sa part, la conseillère technique de la cellule genre et population, Mme Albouchoura Mohamed a exhorté et encouragé la Première Dame, à faire la promotion des activités génératrices de revenus aux femmes par la création et le développement de filières porteuses, tout en leur facilitant l’accès au crédit. Elle a aussi souhaité que des mesures d’accompagnement soient prisent afin de pérenniser la scolarisation de la jeune fille.
S’agissant des doléances des communautés en général et des élèves en particulier, elles sont relatives à l’accès à l’eau potable, l’électrification, la promotion des groupes vulnérables que sont les femmes et les enfants, la scolarisation des jeunes filles, le manque d’enseignants, l’emploi des jeunes, la sécurité alimentaire …
Samira Sabou(Envoyée Spéciale)