Votre mot de passe vous sera envoyé.

La 2ème réunion du Conseil National du Fichier Electoral Biométrique (CNF) s’est tenue, samedi dernier, dans la salle des Banquets de la Primature, sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement SE Brigi Rafini, président du CNF.
Tirant les conclusions de la réunion, le Premier ministre, Chef du gouvernement, président du CNF, a d’abord rappelé que le Conseil National du Fichier Electoral Biométrique (CNF) est chargé du suivi et de l’évaluation des travaux d’élaboration du fichier national électoral biométrique dans le délai prescrit par la loi. SE Brigi Rafini a précisé que ces travaux sont conduits par le Comité National du Fichier Electoral Biométrique (CFEB). Le Chef du gouvernement a noté qu’à l’issue de la première réunion qui s’est tenue le 16 janvier dernier, il a été demandé de compléter les informations permettant de s’assurer de la faisabilité du fichier électoral biométrique dans le délai prévu.
Après une analyse profonde du processus, SE Brigi Rafini a confié que le fichier électoral biométrique est faisable tel qu’il est préconisé par la classe politique nigérienne, le gouvernement et le Président de la République. Il a par ailleurs demandé au CFEB de poursuivre les travaux qu’il a déjà engagés concourant à réaliser ce fichier. En outre, le Chef du gouvernement a noté que le CFEB a rencontré un obstacle dans ses activités, notamment dans le recrutement de l’opérateur technologique chargé de réaliser toutes les activités techniques entrant dans le cadre de l’élaboration du fichier électoral biométrique. Il a été aussi accusé un retard qui a crée de doute par rapport à la possibilité d’acquérir le fichier à temps, a souligné SE Brigi Rafini.
Après avoir examiné toutes les voies et les moyens à mettre en place afin d’accélérer le processus, il s’est avéré possible de disposer de l’opérateur technique au plus tard le 15 février 2015. Par ailleurs, le Chef du gouvernement a précisé que, d’ici le 30 Novembre prochain, date souhaitée pour disposer du fichier électoral biométrique, il y a suffisamment du temps pour élaborer ce fichier. «Les opérations qui ont été engagées, déboucheront sur un recensement biométrique précédé d’un recensement porte à porte c’est-à-dire classique. Même en cas de non production du fichier électoral biométrique dans le délai, il est possible de disposer d’un fichier classique pour réaliser les élections en 2016. Nous avons la certitude si tout le monde s’y met, nous aurons notre fichier pour conduire des élections crédibles, honnêtes dans le délai tel que prévu par notre constitution», a affirmé SE Brigi Rafini.
Sur un tout autre plan, le Premier ministre a indiqué que souvent, les gens confondent le CNF au CNDP. A cet effet, il a expliqué que le CNDP comprend trois composantes notamment la majorité, l’opposition et les partis politiques non affiliés tandis que le CNF est composé de l’ensemble des partis politiques, toute tendance confondue. «On ne fait pas les clivages majorité, opposition, non affiliés, ce sont tous les partis politiques individuellement qui sont membres du CNF», a-t-il précisé.
Le Chef du gouvernement devait par la suite ajouter que les partis politiques de l’opposition n’ont pas pris part aux différentes réunions qui se sont tenues en raison de certaines difficultés qu’ils connaissent. Il a lancé un appel à l’ensemble des partis politiques pour participer activement aux travaux du suivi de l’élaboration du fichier électoral biométrique sachant qu’il y va de la crédibilité des élections qui se dérouleront dans notre pays. Il s’agit d’une activité vitale pour le pays et pour l’ensemble de la classe politique.

Laouali Souleymane