Votre mot de passe vous sera envoyé.

feusidikou_M

Le Professeur Hamidou Arouna Sidikou est décédé le lundi 12 janvier 2014 à l’âge de 69 ans. Premier professeur titulaire de Géographie au Niger et conseiller du Président de la République, le défunt a occupé plusieurs hautes fonctions au Niger. Au cours de sa carrière, il a contribué au rayonnement de la science à l’Université Abdou Moumouni de Niamey et particulièrement à l’Institut de Recherche en Sciences Humaines (IRSH). Ce valeureux fils du Niger a assuré la relève, à travers la promotion de la carrière des jeunes chercheurs. Officier des Palmes Académiques du Niger et du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), feu Pr Hamidou Arouna Sidikou a été inhumé hier matin, dans la maison familiale de sa mère au village de Karra Bédji en présence de plusieurs membres du gouvernement, d’anciens ambassadeurs du Niger, d’anciens ministres, du corps professoral de l’Université Abdou Moumouni de Niamey et de plusieurs hautes personnalités, ainsi que de ses parents, amis et connaissances.

Né le 4 mars 1946 à Niamey feu Hamidou Arouna Sidikou a effectué un cursus scolaire et universitaire exemplaire. Il avait fréquenté l’école Nord de Niamey de 1954 à 1960 où il obtenait le CEPE, le Collège d’Enseignement Général de Niamey, de 1960 à 1964, où il obtint le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC). Excellent élève, feu Hamidou Arouna Sidikou décrochait en 1967 son Baccalauréat série Sciences Expérimentales à l’école normale de Zinder. Après l’obtention du Baccalauréat, il fut inscrit à l’Université d’Abidjan en 1967 où il passa successivement le DUEL de Géographie en 1969, la Licence en 1970 et la Maîtrise en 1971. Il soutint sa thèse de Troisième cycle de Géographie en 1973 à l’Université de Rouen (France), puis la thèse d’Etat dans la même université en 1981, obtenue avec la mention très honorable et les félicitations du jury.

Dans l’oraison funèbre à la mémoire du défunt, son collègue le Pr Boubé Gado, a retracé toute la carrière scientifique, administrative et politique de l’illustre disparu. Ainsi, pendant les années scolaires 1970-1971, feu Hamidou Arouna Sidikou fut 0Professeur d’Histoire-Géographie au Lycée National de Niamey (actuel Lycée Issa Korombé) et Conseiller pédagogique d’Histoire et de Géographie des établissements secondaires du Niger. Il fut aussi, de1973 à 1974, le premier proviseur du Lycée Amadou Kouran Daga de Zinder. Il fut, d’octobre 1974 à novembre 1982, Assistant, Maître Assistant, Maître de Conférences puis Professeur titulaire à l’Université Abdou Moumouni de Niamey (Premier Professeur titulaire de géographie nigérien). Il était chef du service de Géographie de l’Ecole des Lettres et Sciences Humaines de 1975 à 1980). De novembre 1981 à décembre 1985, feu Hamidou Arouna Sidikou fut directeur de l’Institut de Recherches en Sciences Humaines (IRSH) de l’Université de Niamey et Chef du Département de Géographie et Aménagement de l’Espace (GAME) pendant de longues années.

De 1986 à 1988, il occupa le poste de Secrétaire Permanent du Comité ad’hoc chargé de l’élaboration d’un code rural au Niger, avant d’être, de 1988 à 1990, Recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Feu Hamidou Arouna Sidikou fut ensuite nommé ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de 1997 à 1998. A partir du 15 janvier 1999 jusqu’au 15 juillet 2002, il a été détaché auprès de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT) où il occupait le poste de directeur de l’éducation et de la formation technique et professionnelle.

Feu Hamidou Arouna Sidikou a été également Secrétaire admi-nistratif et co-responsable éditeur des Annales de l’Université de Niamey de 1977 à 1988, membre des comités consultatifs universitaires du CAMES, ensuite membre du comité consultatif universitaire de l’Université de Niamey et président du Comité Technique Spécialisé (CTS) Lettres, Sciences Humaines et Sociales de 1992 à 1993. Il occupait le poste de Directeur de Publication de la revue  »Mukara Sani » de l’Institut de Recherches en Sciences Humaines (IRSH) jusqu’au 12 janvier 2015 où il a été rappelé à Dieu.
Feu Professeur Hamidou Arouna Sidikou est auteur et coauteur de plusieurs publications parmi lesquelles on peut citer  »l’Atlas du Niger »,  »Géographie du Niger »,  »Mobilité et sédentarité entre Niger et Zgaret » ;  »La gestion des déchets à Niamey ».

 »Professeur, au cours de cette longue carrière, tu as contribué au rayonnement de la science à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, et particulièrement à l’Institut de Recherches en Sciences Humaines (IRSH), et tu as assuré la relève et la promotion de la carrière des jeunes chercheurs. Ce qui t’a valu la reconnaissance de ton pays en te faisant Officier des Palmes Académiques du Niger et celle du CAMES qui t’a décerné la même reconnaissance », a déclaré l’historien, Pr Boubé Gado qui cite l’adage qui dit :  »une journée bien remplie donne un bon sommeil et une vie bien remplie donne une mort tranquille ».

Tous ceux qui ont approché Feu Hamidou Arouna Sidikou ou travaillé avec lui, lui reconnaissent d’évidentes qualités en vie sociale et professionnelle.  »Il n’a jamais aimé les dettes, il ne vit pas au-dessus de ses moyens. Il est parti propre. Il était certes toujours propre, mais sans avoir indisposé ou fatigué quelqu’un », confie un de ses proches.

Le vice-recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, Professeur Amadou Boureima, dit garder beaucoup de souvenirs du défunt. Pour lui, Professeur Sidikou était d’abord un enseignant modèle.  »Il m’a accueilli à l’université de Niamey comme professeur. C’est une personnalité aimable et sympathique. Je retiens de lui quelqu’un qui s’engage toujours et qui a tout donné à la formation des jeunes avec une rigueur formatrice. Dans sa discipline, il n’a jamais fait de retenue par rapport à son savoir qu’il a partagé. C’est un grand maître qui, dans sa posture, est inégalé. Que Dieu l’accueille dans son Paradis Eternel », a-t-il prié.

Feu Professeur Hamidou Arouna Sidikou a laissé derrière lui une veuve, Professeure Sidikou Ramatou Djermakoye Seyni, enseignante chercheure à la Faculté des Sciences de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, 4 enfants et deux petits-fils. Il a servi son pays avec dévouement, abnégation, loyauté et courage. Que son âme repose en paix. Amine !

Seini Seydou Zakaria