Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le président nigérien M. Mahamadou Issoufou a déclaré mercredi que son gouvernement “ prendra toutes les dispositions pour que les prochaines élections soient justes, transparentes et honnêtes”. ‘’J’invite tous les Nigériens, de l’intérieur comme ceux de la diaspora, à s’inscrire massivement à l’occasion du recensement électoral, afin de pouvoir exercer leur droit de vote le moment venu”  a déclaré M. Issoufou lors de son discours bilan a l’occasion du nouvel An 2015, assurant avoir enclenchée le processus de mise en place d’une Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Les élections présidentielles, législatives et municipales sont prévues pour se dérouler au Niger courant fin 2015, premier trimestre 2016. Mais depuis plus d’un an, la tension politique est montée d’un cran avec le départ de la majorité présidentielle de la troisième force politique du pays le FA-Lumana de l’ancien président de l’Assemblée Nationale M.Hama Amadou et la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Le principal parti d’opposition, le Mouvement National pour la Société de Développement, le MNSD-Nassara traverse actuellement une grave crise avec une aile dans l’opposition et une autre au pouvoir, tandis que le leader de FA-Lumana poursuivi par la justice nigérienne pour complicité de trafic présumé de bébés en provenance du Nigeria, s’est réfugié en France. Les formations politiques de l’opposition accusent le camp présidentiel de corruption et de manœuvres de division pour faciliter la réélection de l’actuel chef de l’état, arrive au pouvoir en 2011.

“La mobilisation pour les élections de l’année 2016 doit commencer des maintenant et nous devons, pour cela, ne pas perdre du temps” avait déclaré la semaine dernière le président du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNSD-Tarayya) M. Bazoum Mahomed (a l’occasion de la célébration de du 24eme anniversaire de son parti), tout en rejetant en bloc les accusations de l’opposition qui selon lui pratique le jeu de la surenchère.

200.000 réfugiés sur le sol nigérien 

Au cours de son message a la Nation, le chef de l’état s’est également penché sur les grandes réalisations de son régime au niveau socio-économique et politique, notamment le renforcement de la démocratie, de l’état de droit et la liberté de la presse, la lutte contre la corruption et les infractions assimilées, la mobilisation des ressources internes et extérieures, l’adoption de la loi sur la double nationale, la mise en œuvre des reformes économiques, la poursuite de la mise en œuvre de l’initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens, l’exploitation des ressources naturelles tel que l’uranium et le pétrole et la création de nouvelles infrastructures routières, ferroviaires, énergétiques et urbaines. “ Notre pays avance dans la mise en place des bases matérielles et sociales d’un développement robuste et durable” dit-il.

Évoquant la situation sécuritaire au sahel, le président Mahamadou Issoufou a indiqué que les foyers malien, libyen et nigérian ont des impacts directs sur la sécurité du Niger et sa situation économique et sociale avec notamment le trafic d’armes a partir de la Libye, les embuscades meurtrières contre les soldats nigériens engagés au Mali , les attaques des bandits armées sur le territoire nigérien et l’affut des réfugiés en provenance du Mali et du Nigeria. Niamey estime aujourd’hui à environ deux cent mille le nombre total de réfugiés Maliens et Nigérians actuellement présents sur son territoire. Pour faire face a la situation sécuritaire et garantir la paix et la sécurité du Niger, le gouvernement s’est mobilisé sur 3 fronts, sécuritaire, diplomatique et humanitaire a expliqué le numéro un nigérien,

“Le Gouvernement ne baissera pas la garde en 2015. Il continuera en particulier à soutenir l’effort budgétaire, en cours depuis 2012, en faveur des forces de défense et de sécurité. Il continuera aussi à mettre notre diplomatie au service de la paix et de la  sécurité” a précisé le chef de l’Etat, assurant que le gouvernement fera preuve d’une grande vigilance sur le plan sécuritaire compte tenu des menaces actuelles.

Maaroupi Elhadji Sani