Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

En séjour à Paris le weekend dernier, dans le cadre de la marche républicaine en réaction aux attentats terroristes perpétrés en France, et particulièrement l’odieux assassinat des journalistes de Charlie Hebdo, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a été l’invité de I Télé, de la radio RFI, et du journal français Le Monde. Au cours de ces différentes interviews, le Chef de l’Etat a donné son point de vue sur les menaces terroristes à travers le monde, notamment Boko Haram et Aqmi, et sur la responsabilité de la communauté internationale dans le retour de la paix en Lybie et sur la sécurité au Sahel.

Répondant à une question des journalistes, le Chef de l’Etat, a dit qu’il est accompagné des chefs religieux du Niger, notamment l’archevêque de Niamey et le président de l’Association Islamique du Niger pour prouver qu’au Niger, il y a une coexistence pacifique entre les religions, entre les chrétiens, et les musulmans,  »parce qu’au fond, musulmans, chrétiens, juifs, on adore tous le même Dieu… »

Le Président de la République a ajouté que ceux qui, à travers le monde, s’attaquent à des musulmans, ne sont pas des musulmans.  »Le terrorisme, au fond, c’est une arme de destruction massive contre l’Islam; le principal ennemi aujourd’hui de l’Islam, c’est le terrorisme qui défigure l’Islam, qui donne une mauvaise image de notre religion. Donc nous considérons que ces terroristes-là, ne sont pas des musulmans. L’Islam n’autorise pas à ce qu’on égorge des gens. L’Islam n’autorise pas qu’on viole des femmes, l’Islam, c’est la paix, l’Islam, c’est la tolérance et d’ailleurs, le Prophète (Paix et Salut sur Lui), dit que il n’y a pas de contrainte, en religion. Le Prophète (SAW) dit qu’il est préférable de pardonner que de se venger; donc le pardon est préférable à la vengeance », a indiqué SEM. Issoufou Mahamadou.

Il a ajouté que l’Islam c’est d’abord la Paix.  »On ne peut pas savoir combien de fois les musulmans parlent de paix par jour, puisque les salutations, c’est :  »que la paix de Dieu soit avec vous », a dit le Président de la République. L’Islam est donc une religion de tolérance et de pardon.  »L’Islam c’est une religion de connaissance, c’est pour cela que ceux qui ont tué ces victimes sont des ignorants. Ils ne connaissent pas; ils ne peuvent pas être de bons musulmans, parce que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit, à l’époque, que l’Islam était une religion de connaissance une religion qui demande aux musulmans  »d’aller chercher la connaissance jusqu’en Chine » ; et je me rappelle aussi d’un autre érudit musulman du Niger qui disait que,  »quand on est ignorant, quand on a un savoir limité, on ne peut pas être un bon musulman », a souligné SEM. Issoufou Mahamadou.

A un journaliste qui lui disait que les tueurs ont crié  »Allah Akbar », le Chef de l’Etat a répondu que  »c’est dommage, car pour nous, ils ne représentent pas notre religion, pour nous ils dégradent, ils mutilent notre religion. Ce qu’ils sont en train de faire détruit l’Islam pour nous. Le terrorisme, c’est une arme de destruction massive contre l’Islam ».

Concernant la lutte contre le terro-risme, le Chef de l’Etat a indiqué que c’est une lutte qui ne peut pas être perdue.  »Le terrorisme doit être vaincu, quel que soit le temps que cela prendra. Il est vrai cependant que la situation sur notre flanc sud, au Nigeria, s’est dégradée avec l’activisme de Boko Haram qui occupe le nord-est du Nigeria. Nous sommes très préoccupés dans la sous-région, nous essayons de riposter en mutualisant nos moyens de renseignement, nos capacités opérationnelles, mais aussi en demandant le soutien des pays amis comme la France », a conclu le Président de la République.

 

Oumarou Moussa