Depuis l’avènement de la démocratie et du multipartisme au Niger en 1990, des nouveaux partis politiques ne cessent de voir le jour. C’est ainsi que le dimanche 11 janvier dernier, une nouvelle formation politique dénommée  »Parti Socialiste pour la Démocratie et le Renouveau (PSDR/KULAWA) », a lancé ses activités.

C’est le président dudit parti, M. Dan Badjo Abdoul Kader, qui a présidé la cérémonie officielle en présence des membres du Bureau Exécutif National (BEN PSDR/KULAWA), des représentants des partis amis et de plusieurs invités.

Dans son discours, le président du PSDR-KULAWA a indiqué que  »la vision du parti consiste à prioriser les intérêts du peuple nigérien en toute circonstance et à tout moment », ajoutant que le développement visé par ce jeune parti pour le Niger  »doit être inclusif et reposer sur l’ensemble des composantes de la Nation, donc un développement dans la bonne gouvernance et la pérennisation des acquis ».

Selon M. Dan Badjo Abdoul Kader, le PSDR-KULAWA est une organisation politique fondée sur l’exercice de la démocratie participative, sur les principes de base que sont Unité-Justice-Paix. Ce sont là  »des valeurs sûres auxquelles vous êtes profondément attachés, et nous avons la ferme conviction que vous êtes des citoyens responsables et déterminés, des femmes et des hommes politiquement outillés, qui aiment notre cher pays, le Niger, et sont prêts à le servir et non se servir », a-t-il dit.

»La République que nous aimons, c’est celle d’un Peuple uni et solidaire, imbu des valeurs démocratiques et sociales, apte à promouvoir le développement endogène », a indiqué M. Dan Badjo Abdoul Kader qui a promis que son parti cultivera un climat de compréhension, de tolérance, de dialogue et de paix entre les Nigériens d’une part, et avec les citoyens des autres pays du monde d’autre part. Il a précisé que le PSDR entend aussi bâtir sa politique de développement sur toutes les composantes de notre société, et que c’est dans cette optique que seront mises en place l’organisation des femmes et celle des jeunes.

Le président du PSDR-KULAWA a affirmé que l’approche du PSDR/KULAWA consiste à réfléchir et à voir comment relever les défis sur les plans politique, économique et social. Il a souligné sur le plan éducatif, le PSDR/KULAWA se réjoui de l’amélioration sensible des conditions de travail à travers les constructions des classes en matériaux définitifs, le recrutement d’un nombre important d’enseignants et la dotation en fournitures scolaires dans toutes les régions du pays. Cependant, il a précisé que les grèves successives des enseignants et des élèves, constatées ça et là, rappellent que beaucoup reste encore à faire. Le parti, a-t-il ajouté, soutient l’engagement des autorités nigériennes à poursuivre leurs efforts afin que la paix et la quiétude sociale règnent dans notre pays, le Niger.

Auparavant, la présidente des jeunes du PSDR/KULAWA, Mme Haoua Hamidou Dourfaye, s’est félicitée du choix de la capitale, Niamey, pour le lancement des premières activités de ce jeune parti. Elle a par ailleurs salué la présence massive des jeunes à cette manifestation et a saisi cette occasion pour les exhorter à œuvrer inlassablement pour le rayonnement de la démocratie et celui du PSDR/KULAWA dans notre pays.

Mamane Abdoulaye (ONEP)