Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’épouse de l’ancien Président du Parlement Mme Hadiza Hama Amadou a été interpellée dans la soirée du samedi 3 janvier à un poste de police de Niamey situé sur la RN1. Elle serait en compagnie de l’une des épouses de l’ex Directeur général de la SONIBANK M. Moussa Haitou qui aurait été lui-même interpellé à la sortie de Niamey.

Elles sont été par la suite conduites dans les locaux de la Police judiciaire de la capitale. Les deux épouses, Mme Hadiza Hama Amadou et Mme Moussa Haitou ainsi que l’époux de cette dernière, sont tous les trois impliqués dans l’affaire dite des « bébés importés » dont le procès aurait du s’ouvrir le 2 janvier dernier avant d’être renvoyé à la fin du mois.

Après avoir passés plusieurs mois en détention préventive, ils avaient bénéficiés dernièrement de la liberté provisoire au même titre que les autres personnes détenues dans le cadre de cette affaire. La justice avait à l’époque annoncé avoir pris toutes les décisions afin d’empêcher une éventuelle fuite des personnes impliquées dans cette affaire qui ne cesse de faire couler beaucoup d’encre au Niger.

La principale raison, c’est l’implication de plusieurs personnalités dont l’ancien président du Parlement qui a du s’exiler à Paris. Selon plusieurs sources, c’est donc pour tentative de fuite que Mme Hadiza Hama Amadou a été interpellée.

Toutefois, d’après un autre membre de sa famille, elle se rendait simplement à Tahoua pour rendre visite à sa famille à qui elle souhaitait présenter ses condoléances et n’avait donc aucune intention de prendre la fuite alors que son procès allait débuter.

C’est pour cette raison qu’elle aurait pris la route normale, sans tenter de camoufler son déplacement.

Il reste maintenant à la justice de trancher sur ce nouveau rebondissement après les conclusions de l’audition de l’intéressée par la PJ.

Aux dernières nouvelles, les avocats de l’épouse de l’ancien président du Parlement envisage de porter plainte pour cette interpellation de leur cliente.

Actuniger.