Votre mot de passe vous sera envoyé.

10 personnes ont été tuées dans les récentes manifestations organisées vendredi et samedi a Niamey la capitale et Zinder, deuxième ville du pays a annoncée samedi le président Mahamadou Issoufou dans un message a la nation. Plusieurs personnes ont été blessées  et des dégâts maternels ont également été enregistrés lors de ces manifestations destinées a protester contre les caricatures du Prophète Mohamed (PSL) par le journal français Charlie hebdo.

« Depuis quatre(4) ans, je tente de préserver les nigériens de ce qui se passe au Mali, en Libye et au Nigeria, car l’islam c’est la paix, la religion du juste milieu, c’est l’amour du prochain, le pardon et la tolérance » a déclarée le chef de l’état tout en lançant un appel au calme a ses compatriotes, notamment les leaders religieux, les chefs traditionnels, les responsables politiques et associatifs. “ La paix, comme vous le savez, est notre bien le plus précieux. Je vous demande, par conséquent de vous démarquer de ces agitations. Je vous demande de contribuer à préserver la paix et la quiétude qu’on nous envie tant » a-t-il dit.

Il s’est par ailleurs expliqué sur son récent voyage en France ou il avait participe a la marche républicaine aux cotés de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, un voyage interprété par une partie de l’opinion publique comme un soutien a Charlie Hebdo “ Je considère que la liberté d’expression ne saurait signifier la liberté d’insulter ce que les autres ont de plus cher, leur foi en l’occurrence. Aussi me suis-je rendu en France, à l’invitation du Président François Hollande, non pas pour soutenir un quelconque journal, mais pour prendre part à une marche, intitulée « marche pour la République et la lutte contre le terrorisme ». Je me suis rendu à Paris, parce que mon devoir de chef d’Etat du pays comptant le plus grand pourcentage de musulmans en Afrique au sud du Sahara me le commandait” a expliqué le chef de l’Etat.

Rencontre avec les Oulémas et apaisement

“ Nous avons vraiment été très sensibilisé  aujourd’hui. Nous avons compris, en dépit de tout ce que nous avons dit au départ. Il s’agit en fait d’un sujet qui fâche, celui du voyage du Président en France. Mais il a été élucidé” a déclaré un leader religieux a l’issue d’une rencontre organisée entre les premier ministre Brigi Rafini entouré du ministre de l’Intérieur M. Hassoumi Massaoudou et celui de la Justice M. Marou Amadou et les responsables des associations islamiques du Niger, rencontre organisée peu avant l’intervention du président Issoufou. Plusieurs Oulémas ont d’ailleurs lancée un appel au calme et la cohésion nationale après cette rencontre d’explications et d’apaisement.

Dans un communiqué rendu public dans la matinée, le Collectif pour la Défense du Droit a l’Energie ( CODDAE) a dénoncé et condamné les violences ayant eu lieu a Zinder. “Les chrétiens sont nos frères et nos voisins, pensons à leurs droits de bon voisinage, que notre religion nous recommande de leur offrir. Aucune raison ne doit pousser un musulman à se faire justice ou à se faire tuer suite à des agissements d’un provocateur, qu’il soit Charlie Hebdo ou autre Satan “ a déclaré Moustapha Kadri, le coordonnateur du CODDAE, dans une déclaration.

Après le malentendu et les violences meurtrières, l’heure est donc a l’apaisement a Niamey et dans les grandes du pays tout en espérant que le pays puisse très rapidement panser ses plaies et aller de l’avant dans une région en peine crise sécuritaire. Le Niger rappelle-t-on est entouré  par 3 pays en guerre, le Mali a l’ouest, la Libye au nord et le Nigeria au sud.

Maaroupi Elhadji Sani (http://www.kakakiniger.net/)