Votre mot de passe vous sera envoyé.

Elu le 24 novembre 2014, suite à la déclaration de la vacance de pouvoir par la Cour Constitutionnelle à travers l’arrêt n° 16 CCMC du 20 novembre, M. Amadou Salifou a prêté serment le 31 décembre 2014 en qualité de président de l’Assemblée Nationale du Niger. La cérémonie de cette prestation de serment, au cours de laquelle le président élu a juré sur le Livre Saint de sa confession, a eu lieu devant la Cour Constitutionnelle, en présence des députés nationaux, les membres du gouvernement et de plusieurs autres invités.

Conformément à l’article 89 de la Constitution du 25 novembre 2010, avant d’entrer en fonction, le président de l’Assemblée Nationale était devant la Cour constitutionnelle pour sacrifier à l’exigence légale qui consiste à jurer sur le Livre Saint de sa confession, en l’occurrence Le Saint Coran, en lisant la formule consacrée.  »Devant Dieu et devant le peuple nigérien souverain, nous Amadou Salifou, Président de l’Assemblée Nationale, jurons solennellement sur le Livre Saint: de respecter et de faire respecter la Constitution que le Peuple s’est librement donnée; de remplir loyalement les hautes fonctions dont nous sommes investi; de ne jamais trahir ou travestir les aspirations du Peuple; de respecter et défendre la forme républicaine de l’Etat; de respecter et défendre les droits et libertés des citoyens; de ne prendre ni cautionner aucune mesure avilissante pour la dignité humaine; de respecter et faire respecter les principes de la séparation des pouvoirs; de respecter et faire respecter le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale; de travailler sans relâche au bonheur du Peuple; de nous conduire en tout comme un digne et loyal serviteur du Peuple. En cas de parjure, que nous subissions les rigueurs de la loi. Puisse Dieu nous venir en aide ».
C’est par ces mots que M. Amadou Salifou a prêté serment, avec à ses côtés les Ulémas qui scandaient  »Allahou Akbar! Allahou Akbar! Allahou Akbar ».
La Cour a ensuite pris acte de son serment et l’a renvoyé à l’exercice de sa fonction.
Après, le nouveau Président de l’Assemblée Nationale a reçu les félicitations de l’assistance. Dans une brève intervention devant la presse, M. Amadou Salifou a appelé les députés nationaux à l’unité. Il s’est aussi engagé à être le  »président de tous les députés, sans distinction ».
Souley Moutari