Votre mot de passe vous sera envoyé.

La réunion du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) s’est tenue vendredi dernier dans la salle de banquets de la Primature sous la présidence du Premier ministre, Chef du gouvernement, président du CNDP, SE Brigi Rafini. L’installation du Conseil National du Fichier Electoral Biométrique (CNF) et l’examen du rapport des travaux du Comité National chargé du Fichier Electoral Biométrique (CFEB) étaient le deux (2) points inscrits à l’ordre du jour de la réunion.

A l’entame de ses propos, le Premier ministre, chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, a souligné que le Fichier Electoral Biométrique est un instrument indispensable pour notre pays dans l’organisation d’élections transparentes et honnêtes. Il a aussi rappelé qu’une correspondance a été adressée à l’ensemble des partis politiques leur demandant, conformément à la loi, de désigner leurs représentants au Conseil National du Fichier Electoral Biométrique (CNF).

Après le retrait de l’ARDR de la réunion, le chef du Gouvernement a précisé que le CNF n’est pas le CNDP. Il a expliqué que le CNF regroupe tous les partis politiques reconnus et c’est chaque parti politique pris individuellement qui est membre.
 »Nous avons souhaité que s’agissant d’une question d’importance nationale, celle du Fichier Electoral Biométrique, il est indispensable que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées dans cette instance afin de prendre acte et poursuivre le processus d’élaboration du fichier électoral biométrique, parce que nous voulons un fichier qui fait l’objet d’un consensus parfait au niveau de la classe politique nigérienne », a dit le Premier ministre. En outre, le Chef du gouvernement a exprimé la nécessité de poursuivre le travail comme prévu par la loi en vue de fournir le fichier électoral à temps. A cet effet, il a officiellement installé le Conseil National du Fichier Electoral Biométrique (CNF).

En conclusion, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, a indiqué que la rencontre a permis d’examiner le rapport présenté par le CFEB et qu’il ressort de ce rapport que beaucoup de tâches ont été déjà réalisées, mais que beaucoup reste à faire. M. Brigi Rafini a souligné qu’il y a des obstacles qu’il faut lever le plus vite possible pour que notre pays puisse se doter de ce fichier dans le délai prescrit. Il a annoncé qu’il est possible que les opérations de recensement de porte à porte commencent dans les prochains jours, et que le recrutement de l’opérateur chargé de la réalisation du fichier biométrique est en cours.

 »Le processus est bien lancé, mais nous devons faire le point de l’ensemble du chronogramme en début de la semaine afin d’apprécier véritablement le travail qui reste à faire pour dégager les orientations et les propositions que nous devons faire au gouvernement », a confié SE Brigi Rafini.
Le mercredi prochain, une rencontre est prévue afin de faire le dernier point sur le lancement de l’opération de recensement et des autres activités essentielles du CFEB, a conclu, le président du CNDP, SE Brigi Rafini.

Il faut préciser que les représentants de l’ARDR se sont retirés de la réunion parce que, ont-ils expliqué, le nom du représentant d’un parti politique de l’opposition aurait été remplacé par un autre nom.

 

Laouali Souleymane