Votre mot de passe vous sera envoyé.

Nigériennes, Nigériens,
Mes chers compatriotes,
L’année 2014 s’achève sur une page noire de notre démocratie. Jamais, nous n’avions connu pareille conjugaison d’actes attentatoires graves à la République et aux libertés fondamentales dans notre pays.

Chaque époque de la vie de notre nation a été émaillée de problèmes sociopolitiques divers, mais jamais, jamais de mémoire de Nigériens, les gouvernants n’ont soumis la cohésion et l’unité nationales à si rude épreuve. Jamais, autant de harcèlements et d’acharnements politiques. Jamais, autant de tentation à l’instrumentalisation de l’État et de ses attributs. Jamais, l’instabilité institutionnelle et politique n’a été si omniprésente et  inquiétante dans notre pays. Jamais, la Constitution n’a été autant violée et bafouée.


Nigériennes, Nigériens,
Mes chers compatriotes,
La gouvernance a été tumultueuse en cette année 2014 comme elle l’a été au demeurant en 2013. Cependant, l’espoir est encore permis… et les clés  de la concrétisation de vos aspirations sont dans vos mains.

C’est donc au nom de l’espoir que je m’adresse à vous  en cette nouvelle année 2015. Je voudrais pouvoir partager avec vous mon expérience et mon ambition pour notre cher pays. Je voudrais envisager avec vous, ensemble, ce que nous pourrions faire pour notre pays, au-delà de nos insignifiantes différences. Car, forts du lien patriotique primordial qui nous unit, toutes les Nigériennes et tous les Nigériens devront retrouver l’envie de se battre, d’agir, de gagner… parce que le Niger a besoin d’une nouvelle ambition ; parce que le statu quo n’est plus envisageable et parce que les contrevérités ne sont plus acceptables.

Nigériennes, Nigériens,
Mes chers compatriotes,
Vous qui vivez au pays et vous autres qui vivez ailleurs, je sais que le Niger compte autant pour vous que pour moi. Si vous vivez ailleurs, il n’en demeure pas moins que vous nourrissez, autant que moi, le besoin de contribuer à l’émergence d’un Niger fort et respecté. Oui,  je sais que vous avez choisi de vivre ailleurs, mais que vous savez être tout aussi proche de votre pays ; que vous souhaiteriez participer à son développement en mettant à profit vos compétences et vos talents.  Je crois en vous et à la qualité de votre contribution à l’édification d’une société juste et prospère.
Je sais qu’en chacun de nous il y a une ressource inépuisable d’énergie et d’intelligence pour peu que l’on sache la solliciter. En tant que Leader politique, je voudrais partager votre analyse de la puissance publique et de la gouvernance, car j’aspire à un Niger ou prime la culture de la responsabilité, de l’action et du résultat. Comme vous, j’appelle de tous mes vœux cette culture du devoir à partir de laquelle tout reste possible ; cette culture du devoir au nom de laquelle je me suis toujours efforcé de forger une morale politique sur le principe que l’on n’a pas le droit d’infliger aux autres les sacrifices que l’on ne serait pas capable de s’infliger à soi-même.
Aujourd’hui, chacun de nous a pris toute la dimension de l’exercice démocratique au Niger. Tout comme chacun de vous, chers compatriotes, a désormais parfaitement connaissance des grosses hypothèques qui pèsent sur notre pays du fait de la gouvernance financière actuelle, faite de pilotage à vue, d’approximations et de wassosso.

Le Niger est notre bien à tous. Il est au dessus des partis politiques. C’est bien la raison pour laquelle je voudrais, à l’entame de cette  nouvelle année, vous convaincre qu’il n’y a pas de fatalité et que la victoire est dans l’action ; la raison pour laquelle je voudrais nouer avec vous un contrat de sincérité et de confiance au nom de notre chère patrie.

En espérant très bientôt lancer à votre endroit un appel à des  débats citoyens, je voudrais vous adresser, à vous personnellement, à vos familles, et à tous ceux qui vous sont chers, mes vœux les meilleurs pour l’année 2015.

Qu’elle soit une année encore plus engagée autour de notre ambition commune au service de notre pays !

Qu’elle soit pour le Niger une année de retour aux normes démocratiques, mais aussi une année de prospérité et de concorde !

Qu’elle soit enfin, pour le monde entier, une année de paix !

Amen !


 Bonne année 2015 !