Votre mot de passe vous sera envoyé.

C’est par 83 voix pour, 0 voix contre et 0 abstention, que les députés ont approuvé le projet de loi prorogeant de 3 mois l’état d’urgence dans la Région de Diffa. C’est donc unanimement et de façon consensuelle que les députés ont pris la responsabilité de donner une fois encore aux pouvoirs publics les moyens légaux d’assurer la sécurité et l’intégrité territoriale de notre pays menacée dans sa partie est par les attaques des éléments terroristes de Boko Haram. Cette prolongation de l’état d’urgence entre en vigueur à compter de la date du 27 février 2015.

Il permettra sur la période des 3 mois au Ministre de l’Intérieur et au Gouverneur de Diffa d’ordonner les perquisitions à domicile de jour et de nuit ; de prendre toutes mesures pour assurer le contrôle de la presse et des publications de toute nature ainsi que celui des émissions audiovisuelles et radiophoniques, des projections cinématographiques et des représentations théâtrales. Après le vote du texte, le ministre de la Défense nationale, M. Mahamadou Karidjo, a pris la parole pour saluer cet acte patriotique des députés à un moment où l’urgence et la gravité de la situation dans cette partie de notre pays l’exige et a tenu une fois encore à rendre hommage à tous les soldats en opération et engagés dans les combats directs pour la paix et la sécurité de notre pays. Les députés ont dans la soirée d’hier procéder à la clôture de cette 2ème session extraordinaire de l’Assemblée nationale.
Rappelons que la cérémonie d’ouverture s’est déroulée, dans la matinée, en présence du Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement, ainsi que ceux du corps diplomatique et des représentants des organisations internationales, du Gouverneur et du président du Conseil de ville de Niamey, ainsi que d’Officiers Généraux et Supérieurs des Forces de Défense et de Sécurité. (Lire ci-dessous l’intégralité du discours prononcé par le président de l’Assemblée nationale. SE. Amadou Salifou).Mahaman Bako