Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

Cent neuf combattants de Boko Haram, quatre militaires et un civil ont été tués lors des premières attaques d’envergure du groupe islamiste armé nigérian vendredi au Niger, a annoncé le ministre nigérien de la Défense Mahamadou Karidjo.

Les attaques, survenues dans les villes de Bosso et Diffa, dans le sud du Niger à la frontière avec le Nigeria, ont également fait 17 blessés parmi les forces de sécurité nigériennes, tandis que deux militaires sont portés disparus, a déclaré le ministre sur la télévision publique. Aucun bilan concernant les troupes tchadiennes, qui ont assisté les forces nigériennes à Bosso, n’a été fourni.

 

 

AFP