Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, M. Sadissou Yahouza a animé vendredi dernier à son cabinet, un point de presse relatif au classement mondial de la liberté de la presse fait par Reporters sans frontières (RSF). Ce point de presse a aussi été l’occasion pour le ministre Sadissou Yahouza de remercier l’ensemble des médias pour leur collaboration dans la recherche de la paix et de la stabilité, suite à la guerre imposée par la secte Boko Haram dans la région de Diffa.

«Vous l’avez certainement lu, Reporters sans frontières a sorti son rapport au titre du classement mondial de la liberté de la presse pour l’année 2015. Malgré le recul général constaté dans le monde en matière de liberté de presse au cours de l’année écoulée, ce rapport classe le Niger à la 47ème place sur 180 pays classés » indique à l’entame de ses propos, le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions. M. SadissouYahouza a aussi souligné qu’au plan africain, le Niger se positionne à la 7ème place. S’agissant du classement de notre pays au titre de l’Afrique francophone, le ministre Yahouza explique que le Niger occupe la deuxième place, ce, après le Burkina Faso. Selon lui, ce rang honorable est une preuve de la vivacité et la diversité de la presse nationale.

 »Ce classement traduit aussi l’engagement du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou à travers la signature de la déclaration de la Montagne de la Table. C’est un résultat que le gouvernement partage avec tous les acteurs du monde de la presse. Cependant, comme dit le maitre à son élève  »peut mieux faire ». Je sais que nous pouvons ensemble mieux faire et améliorer davantage notre rang en ce qui concerne la liberté de la presse au plan mondiale. » a-t-il ajouté. Dans le même ordre d’idée, le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, a affirmé que sur instruction du Président de la République, le gouvernement continuera à prendre des dispositions en vue d’améliorer les conditions de vie et de travail des médias. Cela se fera à travers notamment la signature de la convention collective de la presse et la loi sur la publicité.
Le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutionsa également précisé que le texte concernant la loi sur la publicité a fait l’objet d’une première appréciation en conseil de cabinet. Le document fait actuellement l’objet de réajustements au niveau du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions. A ce sujet le ministre, promet un aboutissement positif.
Concernant le traitement et la gestion de l’information, M. Sadissou Yahouza a appelé les journalistes et l’ensemble des organisations des médias à plus de responsabilité.  »Je voudrais souligner que la rencontre que nous avons eu mardi dernier avec le Premier Ministre pour échanger sur le rôle des médias, quant à la situation sécuritaire, nous fait dire qu’il y a une prise de conscience collective, parce qu’il s’agit d’un enjeu national. Nous remarquons que l’essentiel de vos productions et de vos diffusions, tendent vers la recherche de la paix et de la stabilité dans notre pays » a soutenu le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions.
Samira Sabou