Les compétitions de la 36eme édition du Sabre National se poursuivent à l’Arène des Jeux de Lutte Traditionnelle Aboubacar Djibo d’Agadez dans la joie et la cohésion sociale sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoul Karim Dan Mallan. Au terme de la 3eme journée des combats, il ne reste plus que 12 lutteurs invaincus dont cinq (5) pour Niamey, deux (2) pour Tahoua, deux ( 2) pour Dosso, un (1) pour Agadez, un (1) pour Maradi, un (1) pour Zinder.
Pour la matinée, la première rencontre a mis aux prises les lutteurs de Dosso et ceux de Tahoua, tandis que la 2eme rencontre a opposé Niamey et Agadez. Dans l’après midi, Zinder a s’est imposé face à Diffa avec 7 victoires contre 2 et un match nul. Ensuite, Maradi a dévasté les rangs des lutteurs de Tillabéri en réalisant un score fleuve de 9 victoires contre une (1) pour Tillabéri.
Pour la première rencontre de la matinée ayant opposé Dosso et Tahoua, les combats ont été âprement disputés, et avec une bonne touche de technicité. Ainsi, pour le premier combat de cette partie, Issaka Issaka de Dosso et Issoufou Gado de Tahoua, tous les deux invaincus, se sont retrouvés dans l’arène. Physiquement plus en forme que son adversaire, Issaka Issaka n’eût aucun mal à s’imposer devant lui et à l’éliminer en seulement 2 minutes de combat. Cependant, la matinée d’hier a été difficile pour la région de Dosso qui a perdu l’un de ses favoris, en la personne du vice-champion en titre Ibrahim Namata. C’était au cours d’un combat de titan l’ayant opposé à Souley Rabagardama de Tahoua, un autre grand animateur des arènes. Dès le coup d’envoi du combat Ibrahim Namata était méconnaissable, tant il était timide.

lutte-2Pour sa part, Souley a multiplié les attaques sans doute pour déstabiliser Namata. Toujours pragmatique, Souley, qui a situé le point faible de son adverse, n’a pas cessé de le harceler. Se sentant très acculé, Ibrahim Namata lança une attaque que Souley a su exploiter pour l’envoyer au sol après 15 minutes 35 secondes de combat. Ainsi, l’espoir du vice-champion a été brisé par Souley Hachimou Rabargadama de Tahoua qui, lui, poursuit sa course. La chute de Namata a été ressentie comme une grande perte par l’équipe de Dosso qui fondait beaucoup d’espoirs sur ce talentueux lutteur. Heureusement que le grand favori de Dosso, Soumaïla Abdou a arraché son ticket dans cette course sans merci au très convoité sabre en battant Abdousalam Soumaïla de Tahoua, en une minute 13 secondes de combat. En effet, chaque jour des jeunes talentueux s’imposent sur la scène à travers leur techniques ou physiques. C’est le cas de Laouali Dan Tambeye qui a durci l’espoir de Zinder, dès la première journée en écrasant l’ancien champion Alio Salao.
Dan Tambeye, un des invaincus de Dosso a écourté le séjour de Mahamadou Abdou de Tahoua pour la recherche du précieux sabre national en 16 minutes 35 secondes. Il a usé de son savoir-faire technique ainsi que les consignes de son entraineur pour se débarrasser de son adversaire après l’avoir pris par les hanches. Dan Tambey sépare Mahamadou Abdou du sol avant de le jeter au sol. Pour sa part, Abdou Sadou de Dosso a réussi à briser le rêve d’Issiakou Arzika en une minute 2 secondes de combat. A la fin de la rencontre les régions de Dosso et Tahoua se sont neutralisées par 5 victoires partout et chacune des régions a perdu 2 lutteurs invaincus.
La 2eme rencontre de la matinée a opposé Niamey à Agadez. Une rencontre qui a vu le sacre de la région de Niamey par 7 victoires à une et deux (2) combats nuls. Laminou Maï Daba qui a livré le premier combat a croisé le fer de lance de Niamey Sabo Abdoulaye qui l’a impitoyablement battu. A la suite d’un accrochage de jambes Laminou a tenté de s’échapper et Sabo a saisi ses jambes et l’accompagne d’un ramassage de main. La coqueluche d’Agadez a été mise à plat ventre. Grâce à son infaillible détermination Sabo réussit finalement à déséquilibrer le redoutable Laminou Maï Dabba. Le triple champion est rayé de la liste des prétendants au sabre. Touché par la défaite de son coéquipier, Saley Daouda d’Agadez redoubla de vigilance en jouant sur la défensive pour éviter de subir le même sort que Laminou. M. Ibrahim Boukari, plus engagé dans le combat, a multiplié les assauts en cherchant à  »voler » les jambes de Saley. Mais en vain, car Saley a réussi à contrecarrer toutes les menaces. Ibrahim Boukar a fini par écoper d’un avertissement qui lui sera à la fin fatal. A l’issue de 15 minutes de combat, Saley Daouada a battu Ibrahim Boukari de Niamey par avertissement. Notons que Inoussa Allassan a été tenu en échec par Rabiou Aminou Kankoura d’Agadez après 15 minutes de combat. Issiakou Moussa de Niamey a affronté Mahaman Harouna Baba d’Agadez. Il a fallu 7 minutes une seconde de combat pour qu’Issiakou terrasse Baba. Aboubacar Yacouba de Niamey s’est, quant à lui, débarrassé d’Illia Abdou Jargo en 5 minutes 3 secondes d’échauffourées et reste invaincu.
A son tour, Adamou Abdou a laminé son challenger en 54 secondes et reste également dans la course. Le dernier combat a mis aux prises Saïdou Dan Oudaoua et Yacouba Adamou. Dan Oudaoua se jeta sur la jambe de Yacouba, et ce dernier n’en a pas demandé plus pour se jeter sur son adversaire qu’il éjecta au sol sans difficulté. A l’issue de la rencontre, Niamey a pu sauver ses cinq (5) invaincus parmi ses six (6) qui restaient et Agadez a perdu deux (2) de ses invaincus. Agadez ne peut désormais plus compter sur Saley Daouada. Ce fut une journée noire pour les régions d’Agadez et de Dosso après avoir perdu Laminou Maï Daba et Ibrahim Namata.
Laouali Souleymane