Votre mot de passe vous sera envoyé.

Plusieurs organisations de la société civile nigérienne notamment le MPCR, CODDAE, la Voix des Sans Voix, le CPDS, le SYNCOTAXI, l’ANC, Le MJR, l’ODLH, l’ANPPDD auxquelles s’ajoutent le représentant des sages du quartier Madina1, la représentante des femmes du quartier, le représentant des jeunes et l’association des Parents d’élèves de l’école Médina1 ont écrit une lettre au ministre de l’urbanisme, du logement et de habitat.

Dans cette lettre, les organisations de la société civile nigérienne signataire et les habitants du quartier Madina 1 sollicitent auprès du ministre, l’annulation de l’arrêté n° 091/ MUL/H/DG/UH du 31 Mai 2011 conférant à Monsieur Garba Lompo, un terrain à titre de jouissance situé au quartier Madina 1 pour ériger un Institut Prive de Formation Professionnelle.

En effet selon toujours les signataires de ladite lettre, cet espace sert de lieu de baptême, de mariage, de décès, de prière et autres activités récréatives à la population du quartier sans oublier qu’il constitue le seul et unique passage d’écoulement des eaux de pluies provenant des quartiers CEG8 et Banifandou 1 et 2 et Bandabari en direction des grands caniveaux de Katako, engendrant ainsi des conséquences ainsi que des risques d’inondations aux conséquences incalculables.

Pour toutes ces raisons, les organisations signataires demandent simplement au ministère en charge de vouloir prendre des dispositions utiles pour procéder à l’annulation de cet arrêté afin de ramener la quiétude dans le quartier Madina 1 et aussi affecter un nouveau terrain à l’intéressé.

Source: Le Courrier N° 356 DU 19 MARS 2015