Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le weekend dernier, les militants Lumana des Etats-Unis  viennent de tenir leur Congres à New York. Mais selon les sources contactées par les soins de Niger Inter, ce Congres n’est qu’un camouflet, une rencontre de  façade consacrant ainsi définitivement la division au sein des militants de ce parti résidant au pays de l’oncle Sam. Cette situation qui a trop duré n’a malheureusement pu être réglée par le Bureau politique national. Ce Congres a été boycotté par certaines sections des Etats qui ne sont pas d’accord avec l’aile  organisatrice.

Ce chambardement déplorable pour le parti découle du manque de cohésion des militants Lumana USA qui se retrouvent avec deux bureaux parallèles au niveau fédéral. La section de New York de loin la plus nombreuse par rapport aux autres se retrouve également fendillée en deux ailes.

Il faut rappeler qu’au Congres de Niamey,  il y a eu deux délégations des USA représentées par les présidents des deux ailes divergentes a savoir Ridwane Moumouni et Haoua Souley qui disputent la présidence du bureau fédéral.  Ce Congres de New York a eu certes la caution du mandataire du Bureau politique national mais la aussi selon nos informations les choses se sont pas passées de manière   ‘’ catholique’’ en ce sens que Hama soutiendrait Haoua Souley et le SG Maman Malam Sani signataire du mandat soutiendrait l’aile Ridwane Moumouni.

 Selon une indiscrétion, le Secrétaire général du Bureau politique national n’aurait pas consulté M. Noma le vice président du parti pour la désignation du mandataire devant superviser ce Congres.. Ce qui fait dire à notre source que la lutte pour le positionnement au sein de Lumana a déjà commencée.

 En effet, malgré certaines déclarations des zélateurs de Lumana quant au retour éventuel du manitou pour battre Issoufou en 2016, la realpolitik au sein des gens du cheval ailé est au positionnement tactique. Pour ceux qui sont réalistes au sein de la famille Lumana, l’heure est au contrôle du parti parce qu’au file du temps, ils se rendent compte que le repli stratégique ou ‘’hijira’’ risque d’être un exil de lointain.

Si le mot d’ordre du discours officiel du parti c’est de prêcher la bonne nouvelle a savoir un retour problématique de Hama qui reviendra comme par un coup de baguette magique remporter les élections en 2016, la realite est toute autre : c’est simplement de la poudre aux yeux pour ne pas  voir les troupes dispersées. Il est tout de même important de préciser pour le moment on ne parle pas d’obédience Ladan Tchiana Lumana USA pour ceux qui seraient tentés d’interpréter ce chaos dans ce sens. C’est bel et bien des fans de Hama qui se livrent une guerre sans merci depuis plus d’un an a la grande colère ….et impuissance du president Hama Amadou.

PS: Au moment nous publions cet article nous venons d’apprendre qu’une véritable polémique vient d’éclatée entre les portes parole de ce qu’on pourrait appeler désormais sans conteste clan Haoua Souley Koudio et clan Ridwane Moumouni a propos de ce Congres de la discorde.

Oumou Gado