Votre mot de passe vous sera envoyé.

Déclaration de presse

– Vu l’acte N°27 de la conférence nationale souveraine portant reconnaissance juridique de l’Union des Scolaires Nigériens (U.S.N) ;
– Vu l’article 14 des statuts de l’U.S.N qui prévoit la qualité des Sections extérieures ;
– Considérant l’insouciance des Autorités de la septième République face à l’avenir des Scolaires Nigériens et ceux de l’étranger en particulier qui s’explique tout simplement à faire passer sous silence les légitimes revendications de l’Association des Nigériens Etudiant et Stagiaire au Maroc (A.N.E.M) ;
– Considérant l’arrestation et la condamnation de six camarades de la section professionnelle de Niamey (U.E.I.E.P.T.N) en pleine année universitaire dans l’exercice de leur fonction de responsabilité ;
Le Comité Exécutif Régional d’Agadir réuni en session extraordinaire ce Mercredi 18 Mars 2015 rend publique la déclaration dont la teneur suit :
1) L’A.N.E.M Agadir informe avec désolation l’opinion nationale et internationale des conditions de vie précaire dans lesquelles végètent les étudiants nigériens au Royaume du Maroc.
Notons que chaque année les bacheliers nigériens ayant accès à la bourse marocaine constituent les 100 premiers nationaux au baccalauréat. Or ces étudiants sont confrontés à des conditions de vie pénibles qui pour la plupart payent des loyers mensuels d’au moins 1500 Dirhams par mois soit 90.000 FCFA, des factures d’eau et d’électricité, sans compter les frais de transport et de subsistance malgré la cherté de la vie ici au Maroc.
En dépit de ces faits nous ne recevons que seulement 15.000 FCFA par mois de la part du Niger comme aide sociale qui n’est compétent de couvrir les frais de transport mensuel. Quel honte pour notre pays !
La renaissance devrait-elle mettre à l’écart les étudiants Nigériens à l’étranger ??
Mais alors de quelle renaissance parle le Président de la République ??
Cette situation est d’autant plus préoccupante que le retard abusé que nous constatons chaque année lors du versement de l’aide sociale. Une preuve flagrante de l’irresponsabilité des Autorités qui devraient nous offrir des conditions minimums de vie en tant que jeunes Ambassadeurs. En effet l’image qui se liera dans nos yeux sera considérée automatiquement comme l’image du pays pour tous ceux qui habitent au Royaume du Maroc.
Rappelons également que le Royaume du Maroc nous offre 45000 FCFA par mois comme bourse d’entretien, mais avec tout leur effort cela ne contribue pas à nous faire vivre avec le strict minimum qui ne peut être couvrir qu’avec au moins 150.000 FCFA par mois.
Au vu de tout ce qui précède l’A.N.E.M exige le rehaussement immédiat de l’aide sociale et tiendra le gouvernement de la septième République pour unique responsable de ce qui adviendra comme image du pays à l’Etranger.
2) L’A.N.E.M Agadir s’indigne face à l’arrestation et la condamnation de six camarades de l’UEIEPTN en pleine année académique.
Une condamnation désolante qui pour notre part n’est qu’une intimidation pour empêcher les camarades de défendre leur droits. Rappelons que ce sont des leaders syndicaux qui sont derrière les barreaux juste à cause d’une histoire qui peut être gérer entre les camarades car cela ressort de la responsabilité syndicale et non d’une histoire personnelle.
Alors l’on se demande si une main politique n’a pas infiltré les coulisses de l’U.S.N, afin de faire condamner ces camarades pour un intérêt mesquin et égoïste.
Nous appelons donc les camarades à s’unir autour d’une seule table car seule l’union fait la force d’où le sens de notre devise. En ce sens je cite : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ». Fin de citation
L’A.N.E.M rappelle les camarades à retirer leur plainte pour l’intérêt général et exige la libération sans condition de ces camarades injustement arrêtés dans l’exercice de leur fonction syndicale.
3) L’A.N.E.M Agadir constate avec regret le laisser aller du Comité Directeur de l’U.S.N face à nos revendications.
En effet, du fait de notre situation géographique, le Comité Directeur de l’U.S.N néglige les revendications des sections extérieures face à celle des autres sections. Une situation qui n’a que trop durer.
L’A.N.E.M Agadir exige au Comité Directeur le soutien de leurs revendications afin de mettre dans leur droit les étudiants Nigériens à l’étranger et ceux du Maroc en particulier.
4) Nous condamnons avec la dernière énergie toute tentative de déstabilisation de l’ordre public, a l’exemple de celle suscitée ces derniers temps par Boko haram d’où nous saluons et soutenons nos Forces de Défense et de Sécurité pour leur combat remarquable tout au long de ces affrontements. Nous profitons également pour présenter nos sincères condoléances aux familles des disparus!
Que leurs âmes reposent en paix. Ameen.

Vive la République du Niger
Vive l’U.S.N
Vive l’A.N.E.M Agadir
La patrie ou la mort, nous vaincrons !!
La lutte continue..

Pour le Comité Exécutif
Le Secrétaire Général
Yayé Harouna Abdoul-Kader