Votre mot de passe vous sera envoyé.

Faire du Zarmaganda le second fief du PNDS-Tarayya après Illéla, c’est l’engagement pris par le célèbre homme politique et homme d’affaires Zakou Djibo dit Zakaï, le 11 janvier 2014, à Ouallam. C’est justement pour tenir cet important engagement que Zakou Djibo ne cesse d’aller vers les Nigériens pour les convaincre de répondre à l’appel à l’unité nationale du Président de la République Issoufou Mahamadou pour la construction de notre pays, mais également de le soutenir dans son programme de la renaissance du Niger. C’est appel de Zakaï semble être entendu. En effet, depuis plusieurs mois, il ne se passe pas deux semaines, sans qu’on ne voit des Nigériens, de diverses localités, faire des déclarations de soutien au Président Issoufou Mahamadou, à son programme et d’adhésion au Parti rose, le PNDS-Tarayya. La dernière sortie en date est celle des militants des partis de l’opposition de Tondikiwindi (Ouallam). En effet, c’est des centaines de militantes et militants du MNDS et de Lumana (aile opposition) qui sont sortis, sous la direction de Zakou Djibo dit Zakaï et à l’appel d’Isselmou Chaghali, ancien Vice-Maire de la commune de Tondikiwindi (Mnsd Nassara) et de Hama Ataher (Moden FA Lumana), pour livrer une déclaration, pour dire qu’ils quittent ces deux derniers partis pour rejoindre le parti rose. Cette déclaration a été déclinée en présence du président dudit parti, Mohamed Bazoum.

 » Militantes et militants du PNDSTARAYYA et des partis amis, nous, militants du MNSD Nassara, de MODEN FA LUMANA, et de L’UDR TABBAT de la Commune rurale de Tondikiwindi, réunis ce jour samedi 21 Mars 2015 à Manguaizé, faisons la déclaration suivante: A compter de ce jour mémorable, nous nous engageons devant Dieu et devant les hommes à rompre définitivement avec nos anciennes formations politiques et regagner les rangs du grand parti rose, c’est-à-dire le PNDS Tarayya afin de répondre solennellement à l’appel de Son Excellence El Hadj Issoufou Mahamadou, Présidente de la République du Niger, Chef de l’Etat, dans l’unique souci de l’aider à parachever son ambitieux programme de la renaissance du Niger uni, solidaire et pros père. Chers Camarades, du haut de cette tribune, j’invite ceux des nôtres qui hésitent encore à prendre le train de la renaissance, car des places sont encore disponibles et nul ne sera de trop. Venez tous, hommes, femmes, jeunes et vieux, afin que tous unis derrière les plus hautes autorités de la 7éme République, nous bâtissions un Niger havre de paix, où il fera bon vivre pour tout un chacun de nous. Comme vous le savez, plusieurs décennies durant, nous avions milité au sein de ces partis auxquels nous avions tout donné, mais qui en retour, n’ont pas répondu aux attentes de nos populations. Mesdames et Messieurs, notre commune compte 84 villages administratifs et plus de 100 quartiers. Sachez qu’aucune localité n’est encore électrifiée, si aujourd’hui, nous avons changé de camp, c’est dans l’unique espoir de voir nos villages et hameaux bénéficier des investissements du programme de la renaissance. Mesdames et Messieurs, comme l’a si bien dit un grand homme politique français, je cite :  » il faut savoir quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent « , fin de citation. C’est cette sagesse qui nous a guidés à prendre cette courageuse décision. Pour terminer, nous apportons notre inconditionnel soutien à nos forces de defense et de sécurité (FDS) qui, de jour comme de nuit et partout le temps, assurent la sécurité de nos populations et de leurs biens, qu’elles trouvent ici l’expression de notre profonde gratitude « . Après cette déclaration, le président du PNDSTarayya, Mohamed Bazoum, tout aussi ému que fier, n’a pas caché sa joie :  » Nous sommes fiers de notre installation progressive dans le Zarmaganda. Déjà, depuis plusieurs années, notre parti à su élargir son électorat, maintenant avec l’arrivée, l’engagement et le travail quotidien que fait M. Zakou Djibo, nous sommes sûr que notre parti va s’enraciner et s’agrandir, encore plus dans cette zone. »

 » Issoufou Mahamadou passera la tête haute en 2016 à Zarmaganda « , assure Zakaï

 » L’engagement que nous avons pris face au Président de la République Issoufou Mahamadou et du président du parti Bazoum Mohamed, est le suivant : Si éventuellement le Président Issoufou décidait de se présenter pour l’élection présidentielle en 2016, et si c’est le Zarmaganda qui devait faire la différence entre les candidats, nul doute, qu’Issoufou Mahamadou passerait la tête haute. Et nous comptons sur vous pour que cette prière, ce vœux soit exhaussé par la grâce du Tout-Puissant », a martelé l’ancien député Zakou Djibo dit Zakai, lors d’un récent meeting de soutien au Président de la République. Pour atteindre cet objectif, Zakaï ne lésine ni sur son temps, ni sur ses moyens encore moins sur ses relations pour aller vers les Nigériens, de tous bords, afin de les convaincre de suivre sa voie, celle de soutenir le Président Issoufou pour que le Niger renaisse. Vivres, véhicules, motos, visites, discussions, meetings, réunions, bref, Zakaï fait tout pour que les populations de sa localité répondent à son appel de soutien aux autorités de la 7ème République. Rappelons par exemple, pendant la première dé- cade du mois de Ramadan passé, la commune de Tondikiwidi avait constitué la première étape d’une séance de distribution des vivres. Ainsi, les populations démunies ont bénéficié de 50 tonnes de maïs.  »Nous sommes fiers de cet important don. Ce n’est pas la premoère fois que Zakaï nous aide. Il a l’habitude de nous donner des vivres de plusieurs sortes. Il a rajouté sur ce qu’il a l’habitude de faire. Nous le remercions et lui assurons de notre soutien », se réjouissait Ouma Seyni, une bénéficiaire de Tondikiwidi. Dans la même période à Dingazibanda, en plus de 50 tonnes de maïs destinées aux populations vulnérables, une ambulance neuve a également été offerte au district sanitaire de ladite localité. Rappelant les actions antérieures de Zakou Djibo, le maire de Dingazi Banda a rappelé qu’en 2005, ce généreux donateur avait fortement contribué à la construction du siège de la mairie, en 2010, c’est le-même qui dota le CSI de Dingazi d’une ambulance. C’était au total 300 tonnes de maïs que l’enfant du terroir, Zakou Jibo a gracieusement offertes aux populations du Zarmaganda, l’an dernier. Alors, qui dit mieux ? Les mauvaises langues peuvent continuer à baver mais peuvent-elles faire mieux ? Un journal de la place écrivait :  » En vérité et quoique qu’on dise de l’homme et de sa culture, Zakou Djibo dit Zakaï est un homme pétri de bon sens dont le pragmatisme le ramène invariablement à la vision de feu Hamani DioriI, le premier Président de la République du Niger, qui affirmait déjà au lendemain de l’indépendance de notre pays :  »Si nous sommes séparés les uns des autres par des nuances politiques, un dénominateur commun nous unit tous, c’est l’amour que nous portons à ce pays, à ses populations et au développement harmonieux de notre territoire ».

Abdoulaye Boubacar OPINIONS N° 259 DU 26 MARS 2015