Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’Église catholique du Niger a lancé un appel aux dons pour la reconstruction de ses édifices détruits lors des violentes manifestations antichrétiennes de janvier dernier.

Dans un texte publié sur son site, la Conférence épiscopale du Niger rappelle que les 16 et 17 janvier 2015, de violentes manifestations ont eu lieu à Zinder et Niamey, des foules nombreuses dénonçant la publication par Charlie Hebdo, à la une de son premier numéro après les attentats perpétrés à Paris, d’une caricature du prophète Mohammed. Ces manifestations visant les chrétiens avaient entraîné la destruction d’églises et d’infrastructures, telles que des écoles et orphelinats chrétiens, des bureaux paroissiaux, des maisons, des motos et autres véhicules de religieux.

« Aujourd’hui, tout est à reconstruire ! Nous remercions déjà tous ceux qui nous ont soutenu de diverses manières », ajoute le communiqué.

» Lire aussi : Mgr Michel Cartatéguy, à Niamey : « Il n’y a aucune semence de haine dans nos cœurs »

Les enfants du mouvement Cœurs vaillant et Âmes vaillantes de la cathédrale de Niamey se sont déjà engagés à apporter leur contribution pour reconstruire leurs églises, poursuit le texte. Dans ce cadre, après leur marche de Carême, dimanche 15 mars, ils se sont rendus à l’archevêché pour remettre à Mgr Michel Cartateguy, administrateur apostolique de Niamey, une tonne de ciment, représentant leur contribution pour la reconstruction des églises brûlées lors des troubles de janvier.

Avec Apic