Votre mot de passe vous sera envoyé.

Lancée le vendredi dernier, la 36ème édition du Sabre National de Lutte Traditionnelle bat son plein à l’Arène des Jeux de Lutte Traditionnelle d’Agadez. Les lutteurs et autres acteurs qui ont fait le déplacement ont compris l’objectif recherché à travers le Sabre national, notamment l’unité et la cohésion sociales. Il suffit de suivre les lutteurs à l’issue d’une chute pour comprendre l’esprit de fraternité qui anime le vainqueur et le vaincu. A cet effet, après la chute, ils se dirigent ensemble vers les officiels pour manifester leur fraternité.

Hier, dans l’après midi, Yacouba Adamou, le détenteur du Sabre a été éliminé de la course après un combat plein de rebondissements l’ayant opposé à Issaka Isssaka de Dosso. Ainsi, ayant écopé d’un avertissement de la part de l’arbitre qui estimait que Yacouba Adamou n’était pas combatif, la grande virtuose de l’équipe a été déclaré vaincu au terme du temps réglementaire. Aussitôt après ce combat, Goundouma de Niamey visiblement très révolté face au sort de son mentor, Yacouba Adamou, engagea un combat farouche contre Soumaïla Abdou, un des deux lutteurs invaincus de Dosso. Tel un buffle déchainé, Goundouma finira sans peine à terrasser Soumaïla Abdou, mettant ainsi fin à ses ambitions de caresser le sabre. Ainsi, au terme des rencontres de cette 5ème journée, il ne reste plus que sept (7) lutteurs pouvant prétendre au trophée. Niamey compte 3 invaincus, Agadez un (1), Tahoua Un (1), Zinder un (1), et Dosso un (1).

lutte-2Dans la matinée, les rencontres ont opposé Zinder et Maradi, puis Tahoua et Agadez. Concernant la première étape de la 5ème journée, Maradi a eu raison de Zinder par un score de 5 victoires contre 4 et un combat nul. En effet, l’unique invaincu de Zinder Abdou Ibrahim a affronté Sani Abou de Maradi. Abdou Ibrahim pensait tomber sur une proie facile, mais il s’est heurté à une forte résistance du jeune Sani Abou qui a largement dominé le combat. C’est à 30 secondes de la fin du combat que Sani Abou a écopé d’un avertissement pour fuite de saisie. Après 15 minutes d’hostilité, Abdou Ibrahim a battu Sani Abou de Maradi par avertissement. Abdou Ibrahim poursuit son chemin pour la course au précieux Sabre national.
Le 2e combat a mis aux prises deux fins techniciens Laouali Dan Tela et Tassiou Ibrahim. Ils ont tous essayé de s’imposer à travers leurs stratégies technico-tactiques, sans succès. Ils ont fini par se neutraliser. L’avant dernier combat de la rencontre entre Zinder et Maradi est celle qui a opposé Ali Harouna Roba-Roba à Abdourrahamane Sabiou. Le combat a enregistré la victoire de Abdourrahamane Sabiou de Maradi en 10 secondes.lutte-3 C’est la chute la plus rapide du tournoi.
S’agissant de la 2eme rencontre du matin, Tahoua a croisé Agadez. De ce fait Souley Hachimou Rabagardama l’invaincu de Tahoua a écarté Rabiou Kankoura de son chemin en une minute 55 secondes de combat. Laouali Dan Tambye a croisé la résistance de Mahaman Harouna Baba. Ils ont abouti à un nul après 10 minutes de combat. Pour sa part, Saley Daouda d’Agadez s’est imposé devant Souley Oumarou en une minute 43 secondes.

A la fin de la rencontre, Tahoua a battu Agadez par 5 victoires à 4 et un combat nul. Sur un tout autre plan, notons que le concours de Kirari s’est tenu le mardi dernier dans l’après midi. C’est Issa Gazagourou de la région de Tahoua qui a remporté la première place. Il est secondé par Abdou Gari d’Agadez. Mallam Kourou Madoumi de Diffa est classé 3e. Concernant le classement provisoire à l’issue de la 4e journée des compétions, il se présente comme suit : la région de Niamey est 1ère avec 92 points ; Dosso 2e avec 79 points ; 3e Tahoua 72 points ; Maradi et Zinder sont 4eEx-aequo avec 65 points ; tandis qu’Agadez et 6e avec 54; Diffa se contente de la 7e place avec 34 points ; et la région de Tillabéry est classée 8e avec 22 points.

Laouali Souleymane