Votre mot de passe vous sera envoyé.

Il est sans conteste que l’affaire Tchiana et la policière défraie la chronique présentement au Niger. Mais connaissant les qualités du ministre d’Etat Omar Hamidou Tchiana comme un fils digne du pays et très fier de lui pour ne pas s’accrocher aux délices du pouvoir, des le début de cette affaire les esprits critiques n’avaient pas assez de réponse a certaines questions pour objectivement l’apprécier a sa juste valeur. Du moins, on pourrait dire que si effectivement il a fait ce que la policière lui reproche alors il devrait tirer toutes les conséquences de lui-même comme l’a fait Issa Lamine en giflant un de ses collaborateurs. Autrement nul ne doute que le Niger serait en passe d’être sur les traces des républiques bananières.
Mais connaissant la situation politique assez trouble en ce moment, les esprits avertis savent que tout ce qui brille n’est pas de l’or. Comment accepter d’un républicain comme Ladan Tchiana ou tout autre membre du gouvernement qu’il puisse descendre aussi bas jusqu’a giffler la République? Comment justement le brave Ladan Tchiana qui a défié l’ex PAN a démissionner de son poste puisse s’accrocher aujourd’hui après cette présumée infamie?
En plus de la réaction de l’avocat de l’intéressé, les Nigériens attendent la réaction du porte parole du gouvernement pour savoir si la République rime avec un ministre anachronique. Il y a incontestablement cette exigence citoyenne de savoir exactement ce qui s’est passe. En attendant donc l’éclaircit du cote de la justice, notre lecture du traitement de cette actualité nous amène a nous poser mille et une question a savoir si ce n’est pas une nième affaire politicienne aggravée sous les oripeaux de la République. La mise en scène a la limite hollywoodienne en dit long sur l’intention de quelques uns de briser la carrière du courageux ministre pour des raisons politiciennes évidentes.
Quand on voit comment dans certains milieux on se délectent que « la carrière politique de Ladan Tchiana est tombée », il est fort a parier s’il n’y a pas anguille sous roche. Le diable se trouve dans le détail, dit-on. En effet, lorsqu’on nous dit que la policière se trouve être la fille d’une mère qui ne souhaite pas que la joie a Tchiana, il y a la une coïncidence troublante notamment a en croire la version des faits du Me Lebihan, avocat du ministre en cause.
L’attitude de la policière en allant directement a la télé se faire justice tout en étant auxiliaire de la justice est de nature a créditer la thèse du complot. Et les éléments avances par la policière ne résistent pas a l’analyse en termes de témoignage de surcroit sur des faits supposes se déroulés devant des témoins dont des gendarmes.
Dans tous les cas, en attendant de voir clair, nous sommes de ceux qui pensent que puisque l’intéressé se dit être dispose a la justice, si on a foi en cette justice il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Nous aurions aime que Ladan Tchiana saisisse l’occasion pour prêcher la vertu par l’exemple en se retirant du gouvernement. Nous avons eu la même réaction suite a l’affaire Abdou Labo. A la différence que cette affaire est plus grave que l’affaire Labo qui est avant tout une affaire privée. En effet, l’affaire Tchiana sape les fondements de la République et c’est pourquoi nous osons espérer que très bientôt le gouvernement va éclairer nos lanternes.
– Pour le reste, soyons prudents. Et si les pourfendeurs de Tchiana n’ont rien ne trouve que ca pour lui régler ses comptes? Si tel est le cas franchement ce serait très lamentable. Un jeu qui ridiculise ses commanditaires. En tant que citoyens, notre vœux dans cette affaire serait que cette policière ait agi en tant que porteuse de tenue et non en tant que…..fille de sa mère.
EMS