Notre compatriote Aichatou Mindaoudou, représentante spéciale des Nations-Unies en Cote d’Ivoire continue de faire les frais de l’adversité de l’opposition ivoirienne notamment les pro Gbagbo. Tenez : « SCANDALE !!! CÔTE D’IVOIRE : Aïchatou de l’ONU entretiendrait-elle des relations intimes avec un Ministre de Ouatara? », peut-on lire a la Une du site web ivoirien ABIDJANTV.NET. Article repris par un autre site ivoirien LE MONDE A L’ENVERS. Une vraie campagne de dénigrement et d’intoxication contre la représentante de l’ONU à travers une lettre ouverte signée au nom d’une certaine Becan-Tiekpa Alice-Rosine.

L’on se souvient des déboires de  notre diplomate avec les pro Gbagbo. Ces derniers avaient même demandé son départ de la Cote d’Ivoire n’eut été la confiance dont elle jouit auprès de ses supérieurs a l’ONU. Il faut dire que le désamour entre l’ONU et l’obédience Gbagbo relève depuis la crise poste électorale ivoirienne qui  avait aboutie a l’arrivée d’Alassane Dramane Ouatara au pouvoir. Le prédécesseur de Mindaoudou avait joué un rôle déterminant dans l’échec du tazartche de Laurent Gbagbo. La suite est connue : Gbagbo est entre les mains de la CPI. Ses partisans avaient vainement voulu instrumentaliser notre compatriote pour le besoin de leur cause. Des lors, ils faisaient feu de tout bois pour porter atteinte a la réputation de la diplomate nigérienne. Cette lettre ouverte à sensation pleine d’envie et de jalousie,  n’est que l’un des mille et un complots ourdi contre Mindaoudou qu’il fallait par tous les moyens liquider.

L’article en question a été illustré avec la photo de Mindaoudou et le président Ouatara alors qu’on parle d’un ministre de Ouatara. En lisant cette lettre rigoureusement on comprend aisément que c’est une commande juste pour ternir l’image de notre compatriote en attaquant sa vie privée. Ce papier est tellement léger qu’il ne donne aucun indice, aucun argument sérieux.

A Niger Inter nous pensons qu’au delà de la personne de Mindaoudou, les partisans de Laurent Gbagbo veulent prendre leur revanche sur l’ONU comme empêcheur de leur tazartche mort-né. On se demande comment peut-on avec une telle légèreté attenter à la réputation d’une diplomate citée parmi les femmes les plus influentes d’Afrique ? Et avec en toile de fond comme argument qu’elle se serait vendue pour de l’argent comme une vulgaire prostituée !

Nous avons jugé utile a Niger Inter de rappeler le contexte historique de la situation politique en Cote d’Ivoire. Notre but ce n’est pas de défendre notre compatriote parce que simplement elle est nigérienne. Mais à notre sens le procédé utilisé par les politiciens ivoiriens pour atteindre leur fin est proprement amoral. En tant que docteur en droit, Mindaoudou s’est  très pertinemment comment se défendre. Un signe qui ne trompe  pas du caractère politique de cette machination, c’est que cette lettre fait plus cas de la situation politique ivoirienne que du scandale en tant que tel dont l’allusion ne dépasse guère un petit paragraphe. A s’en tenir simplement au contenu de cette lettre ouverte, loin d’une investigation journalistique, on a l’impression que nos confrères ont publié un tract politique plein de diffamation et d’atteinte aux droits de cette femme dont le seul péché a leur endroit est de ne pas se laisser manipuler pour que…. leur cause soit entendue. Un véritable règlement de compte.

Elh. M. Souleymane

Source: http://abidjantv.net/actualites/cote-divoire-gros-scandale-aichatou-de-lonu-entretiendrait-elle-des-relations-avec-un-ministre-de-ouattaralisez-la-lettre-de-becan/