Votre mot de passe vous sera envoyé.

« Suite à l’attaque menée le 25 avril 2015 par des éléments du groupe terroriste Boko Haram contre les positions tenues par les Forces de Défense et de Sécurité sur l’île de Karamga, le bilan provisoire est le suivant :
a. Côté FDS : Quarante-six (46) morts ; neuf (09) blessés ; trente-deux (32) portés disparus.

b. Côté ennemi: 156 terroristes tués.
Vingt-huit (28) habitants de l’île ont été également assassinés par les terroristes.
Le gouvernement et le peuple nigérien sont particulièrement horrifiés par cette ignominie. Des opérations de ratissage avec des moyens terrestres et aériens sont en cours dans le secteur pour retrouver les éléments des FDS portés disparus, rechercher et mettre hors d’état de nuire les auteurs de cet acte ignoble dont la cruauté est sans égal.
En cette douloureuse circonstance, le Président de la République et le Gouvernement, au nom du peuple nigérien, présentent leurs condoléances les plus émues aux familles des disparus et à l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés. Ils saluent la bravoure et la détermination de nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité qui se battent jusqu’au sacrifice suprême pour défendre l’intégrité du territoire national et se félicitent de l’appui apporté par nos partenaires dans la lutte contre ce groupe terroriste.
Nous réaffirmons l’engagement des plus hautes autorités à tout mettre en œuvre pour poursuivre la lutte aux côté des autres pays amis, contre ce groupe terroriste et autres forces obscurantistes. Pour avoir été sur les lieux en compagnie du commandement militaire, nous témoignons que la position de Karamga est toujours tenue par nos Forces de Défense et de Sécurité. C’est donc l’occasion de réitérer l’engagement du Président de la République et du Gouvernement à défendre la moindre portion du territoire national.
En dépit des efforts importants déjà réalisés, le Président de la République et le Gouvernement entendent accroître les ressources et les moyens en faveur des FDS pour l’accomplissement de leurs missions.
Nous restons convaincus que, malgré cette action lâche, le processus d’éradication de Boko Haram est bien engagé et est irréversible.

Vivent les Forces de Défense et de Sécurité,
Vive le Niger ! ».

Onep