USN Maradi, le 11 avril 2015

UENUN,

UENUT,

UENUZ,

UENUM

LES Comités exécutifs (CE)

Vu l’acte n° 27 de la conférence nationale souveraine, lequel acte porte la reconnaissance juridiques de l’USN ; Vu les statuts et règlement intérieur de l’USN ;

Vu les différents règlements intérieurs de l’UENUN, l’UENUT, l’UENUZ et l’UENUM ; Considérant le souci impérieux des différentes sections Universitaires à défendre les intérêts respectifs des militantes et militants ;

Considérant le mutisme et la politique de démagogie entreprise par le gouvernement ;

Nous sections Universitaires réunies en session extraordinaire ce jour samedi 11 avril 2015 rendons public la déclaration dont la teneur suit :

AU PLAN ACADEMIQUE

Constatons avec mépris le retard inexplicable et inconcevable dans la construction des chantiers des cités des 1200 places et amphithéâtres de 1000 places dans les 4 Universités et rappelons par la même occasion au Premier Ministre chef du Gouvernement que depuis la pose de la première pierre de ces chantiers en aout dernier les sites sont devenus des cachettes des souris et margouillats ;

Dénonçons avec la dernière énergie l’insuffisance des enseignants chercheurs, technologues et personnel administratif et techniques ;

Constatons avec regret et consternation l’insuffisance criarde des amphithéâtres, salles de cours, ateliers et laboratoires ;

Exigeons l’ouverture des Masters dans toutes les Facultés et Instituts et l’assouplissement des conditions d’accès ;

Condamnons le retard dans l’exécution des programmes académiques dans les différentes facultés et le rehaussement des frais d’inscription dans les Instituts Universitaires de Technologie.

AU PLAN SOCIAL

Exigeons l’élargissement des parcs automobiles des différentes Universités ;

Dénonçons avec indignation le retard dans le payement de la bourse et l’aide sociale ainsi que la confusion qui caractérise le payement de celle-ci et demande par ailleurs la création des guichets au niveau des Universités de l’intérieurs ;

Exigeons l’augmentation des budgets alloués aux centres national et régionaux des œuvres Universitaires ; Demandons à l’Etat de prendre en charge dans le cadre de la bancarisation les 5 mille Franc de carte SERENITE et les 2400f de mise à jour de celle-ci car la maigre enveloppe de bourse et d’aide sociale ne peut le supporter sans quoi nous rejetons en bloc cette entreprise fallacieuse et ridicule orchestrée par le Ministre de l’enseignement supérieur et son collègue chargé au budget ;

Exigeons l’augmentation de l’enveloppe aide sociale qui ne peut point couvrir le besoin avec l’augmentation du nombre d’étudiants bénéficiaires et la transformation de la bourse de vacance en bourse pleine ;

AU PLAN SYNDICAL

Exigeons la libération sans condition et sans délai des camarades élèves et étudiants embastillés dans les différentes régions et rappel au Ministre de la justice garde de sceaux que les auteurs, co-auteurs et complices de l’assassinat de Laminou Mai Kanti, Zayanou Hassane, Alio Na Hantsi, Abdou Manman Saguir, Issaka Kainé, Tahirou Harouna et Amadou Boubacar n’ont pas encore répondu devant les juridictions pour leur exaction criminelle contre des scolaires innocents par conséquent nos camarades doivent immédiatement regagner les classes et amphi car la prison n’est pas leur place ;

Demande au Comité Directeur de l’USN la convocation urgente d’une instance pour mettre fin aux vicissitudes et l’irrégularité dans laquelle il se trouve depuis l’expiration de son Mandat légal il y’a de cela 8 mois.

Enfin nous différentes sections universitaires donnons un ultimatum de 7 jours au gouvernement pour des réponses concrètes à nos justes et légitimes revendication faute de quoi il sera l’unique responsable de tout ce qui adviendra comme conséquences.

Maradi, le 11 avril 2015

POUR LES COMITES EXECUTIFS LE SG/UENUN

Abou Koini Abdoul kader

LE SG /UENUM Souley Talata

Abdoul Salam

LE SG/UENUZ

Moumouni Alassane Mahamadou

LE SG.A/UENUT

Bello Ousmane