Votre mot de passe vous sera envoyé.

« Le retrait momentané » de Hama Amadou devient de plus en plus long. A quand le retour du Président du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN/FA Lumana/Africa) ? A moins d’un an des prochaines présidentielles, c’est la question qui est sur toutes les lèvres. S’il y a quelques mois, nombreux de ses partisans croyaient au retour triomphal de leur idole mais également à son sacre à l’issue des présidentielles 2016, aujourd’hui, ce cercle de fanatiques commence à se rétrécir.

Car, contrairement à ce qui a été dit au lendemain du délibéré en première instance, qu’au regard de la décision du juge de se déclarer incompétent, le dossier « bébés importés » est en voie d’être vidé, le suspens et le statut quo se prolongent. Avec la saisine par l’Union Inter Parlementaire (UIP) de l’affaire, l’équation semble même se compliquer pour Hama Amadou. En effet, selon l’ONU des parlements (c’est-à-dire l’UIP) à son avant dernière session, seul le test ADN peut innocenter et blanchir l’ex Président de l’Assemblée nationale. Aux dernières nouvelles, Niamey est d’accord avec cette conclusion de l’instance interparlementaire.

La délégation de l’Assemblée nationale qui se trouve actuellement à Hanoi au Vietnam pour une session de l’IUP avec à sa tête le Président du parlement nigérien, Amadou Salifou, serait partie, avec dans ses affaires, le OK officiel du Niger pour cette confrontation médicale. Tout ce qui peut fâcher Hama Amadou qui ne veut plus entendre parler d’ADN. Dans ces conditions, comment envisager le retour de Hama Amadou au bercail et son éventuelle candidature aux élections présidentielles de 2016 ?

Plus le temps passe, plus de nombreux militants du MODEN/H.A reviennent de leur illusion, d’où le sauve qui peut général auquel on assiste dans les rangs de Lumana depuis quelques semaines illustré par ce départ massif au profit de l’autre MODEN, celui du Ministre d’Etat, Ladan Tchiana mais également des partis comme l’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lafiya) de Moussa Moumouni Djermakoye.

Le dimanche 29 mars 2015, à la conférence communale Zaman Lafiya du 5ème arrondissement de Niamey (considéré comme le bastion du MODEN/HA), on a vu de grandes figures et non des moindres proches de Hama Amadou dans les sérails de l’ex député Boubé Gaissibo. Comme on le voit, rien ne change et tout se complique pour le MODEN/HA, et ce, depuis la « fuite » de Hama Amadou.

Oumar Sanda (LE HERISSON N°61)