Union des Etudiants Nigériens à l’Université de Niamey

Comité Exécutif

Niamey le 08 mai 2015

Déclaration de presse du comité exécutif de l’UENUN

Réuni en séance extraordinaire en vue d’examiner la situation sécuritaire, sanitaire, politique et socio-académique des étudiants à l’université de Niamey le comité exécutif rend la déclaration dont la teneur suit :

Situation sanitaire, sécuritaire et politique

Le comité exécutif a appris avec consternation l’attaque de la secte Boko Haram le 25 avril contre les positions de nos forces armées nationales sur l’ile de karamga faisant 46 morts,32 disparus et 9 blessés cotés FDS et plusieurs civils tués et blessés. L’UENUN condamne ces attaques terroristes motivés par la sauvegarde des intérêts stratégiques des puissances impérialistes, présente ses condoléances aux familles des morts et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Cet attentat le plus meurtrier doit suicider auprès de nos concitoyens un sentiment de solidarité et d’encouragement à nos vaillants soldats. La persistance de ces attentats à un moment ou des drones et militaires étrangers ont envahi notre pays sous le fallacieux prétexte de contribuer à sa sécurité démontre de manière flagrante que cette occupation n’est ni plus ni moins qu’une colonisation à une époque révolu. Soucieux de la préservation de notre souveraineté nous demandons au président de la république, chef de l’Etat, d’ordonner le départ immédiat et sans conditions des militaires et drones Américain et Français sur notre territoire mais aussi et surtout aussi de rompre les accords de défense avec ces puissances néocolonialistes. Nous demandons à l’Etat de prendre les mesures idoines pour assurer l’accueil et l’hébergement des habitants de l’ile de Karamga au niveau des lieux de leur refuse.

Le comité exécutif déplore la survenance de l’épidémie de méningite dans notre pays causant la mort de plus de 250 personnes dans nos villes et campagnes. C’est le lieu de présenter nos condoléances aux familles des victimes et souhaiter un bon rétablissement aux malades. Par ailleurs nous dénonçons avec mépris la vaccination sélective des clans et familles de nos gouvernants pendant que cette maladie continue ses ravages dans les rangs des paysans des villes comme des campagnes qui se sont toujours acquittés de leur impôts .Pire encore les milieux scolaires et étudiants lieu de risque de contamination par excellence du fait de la concentration sont loin d’attirer un regard particulier de la part de nos décideurs qui se croit à l’abris car ayant conservé le stock restant à leur classe sociale même ceux de la faculté de science de la santé qui sont en contacte régulier avec les malades sur leurs lieu de stage .Nous demandons à ces camarades de suspendre leur participation aux stages jusqu’à leur vaccination et exigeons la vaccination des élèves, étudiants et tous les paysans au même titre que le personnel de la présidence ,primature et ceux des autres institutions. De même nous invitons toutes les forces vives de la nation à se mobiliser pour exiger la vaccination de nos concitoyens partout où ils se trouvent.

Le comité exécutif dénonce avec mépris l’attitude mesquine de la classe politique qui, malgré sa divergence a trouvé un compromis sur le dos des Nigériens qui meurs des maladies, de faim et soif en augmentant le nombre des députés de 113 à 171.Par l’adoption de cette loi qui ne vise nullement la qualité du travail des députés mais plutôt l’augmentation des voies et moyens pour faire main basse sur les maigres ressources du trésor nos honorables député ont légiférer contre la volonté du peuple qui les a élus.

Sur le plan socio-académique.

Le comité exécutif dénonce le retard académique dans toutes les facultés qui n’a d’autre justification que l’insuffisance du personnel enseignant et l’indisponibilité de certains d’entre eux.

S’agissant de l’insuffisance du personnel enseignant il est amer de constater que malgré la disponibilités des postes budgétaires l’administration rectorales ne recrute que pour remplacer les enseignants décédés ou admis à la retraite alors que le nombre d’étudiant dédouble tous les 5 ans. Accéder à la profession d’enseignant à l’université de Niamey pour les diplômés est un fait inédit alors que notre université traverse un chaos généralisé sur un fond de retard jamais enregistré dans l’exécution des programmes académiques du fait de l’insuffisance du nombre d’enseignant et du retard dans les cours, examen et correction des copies .Nous avons à l’heure actuelle des sections dans certaines facultés comme la FSEJ qui ont passé plus de 15 mois sans achevé le programme d’enseignement prévu pour 9 mois.

En outre l’insuffisance du personnel administratif et technique se pose avec acuité dans les différentes facultés ou une seule personne est chargée de l’inscription et du traitement des notes de plus 8000 étudiants ce qui explique que certains camarades qui ont composés des examens sont déclarés défaillant et des queux interminables aux guichets d’inscription. L’UENUN prendra toute ses responsabilités pour exiger le recrutement massif des enseignants et personnels administratifs et techniques.

Le comité exécutif condamne avec la dernière énergie le payement à compte goute de la bourse et le retard accusé dans le payement de l’aide sociale et met en garde l’ANAB contre tout rejet des dossiers des bénéficiaires légitimes.

Le comité exécutif attire l’attention du gouvernement sur les conséquences que peuvent engendrer le non-respect des accords sur les revendications posés par les 4 sections universitaires de l’USN.

Camarades militants et militantes face au désordre inimaginable que traverse l’université et qui plonge d’avantage les étudiants que nous sommes dans l’incertitude et le désarroi il faut que chacun se mobilise pour l’exécution des éventuels mots d’ordre.

Vive l’UENUN

Vive l’USN

Tous Unis

Nous vaincrons

Le secrétaire General

Abou Koini Abdoul kader