Le journaliste et responsable d’ONG Moussa Tchangari, très critique sur la situation humanitaire dans le sud-est du Niger, où l’armée nigérienne combat Boko Haram, a été arrêté lundi pour « collaboration » avec les islamistes, a affirmé mercredi le ministre de l’Intérieur.

« Depuis un certain temps ce monsieur collabore avec Boko Haram et il mène une propagande active pour propager de fausses nouvelles en lien avec Boko Haram », a expliqué le ministre Hassoumi Massaoudou, interrogé par l’AFP.

« Toute sa propagande vise à montrer » que « ce sont les Forces de défense et de sécurité nigériennes qui sont les criminels » et « non Boko Haram », a assuré M. Massaoudou, pour qui les autorités nigériennes ne peuvent « tolérer cette collaboration aussi…

AFP