Il se veut plus royaliste que le roi, mieux plus hamiste que Hama Amadou lui-même. Vous l’aurez compris, il s’agit de Soumana Sanda, ancien Ministre de la santé, président de la coordination régionale du parti Kay na turay de Niamey. Depuis quelques temps, le ‘’bougeur’’ de Niamey, comme aiment l’appeler certains fanatiques du parti Kay na turay, sillonnent les différentes communes de Niamey pour y animer des meetings populaires au contenu politique vide.

Il ne faut point aller loin pour chercher les raisons de cet activisme débridé, c’est pour constater le niveau de saignées opérées par Zakou Djibo alias Zakaï dans les rangs du parti Kay na turay ces dernières semaines. En effet, muni de son habituelle seringue et de cathéter remplis d’anesthésiants bruyants et trébuchants, Docteur Zakou Djibo, tel un médecin forain, fait le tour de ses ‘’malades’’ auxquels il administre au passage sa potion curative. En fait, Doc Zakou avait compris que la majorité des militants du parti Kay na turay souffraient et étaient perdus de l’égoïsme de HP (Honorable Parisien) qui n’avait tenu compte que de ses propres intérêts en quittant la MRN.

Alors, Soumana Sanda, sans ima- gination aucune, avait cru bon de répondre du berger à la bergère à Zakou qu’il n’avait pas manqué de qualifier de ‘’simple aventurier sur les terres du Lumana’’. Partout où il était passé, Soumana Sanda annonçait la bonne nouvelle qui permettrait de garder encore quelques militants dans l’expectative : le retour au pays de leur champion, l’Honorable Parisien, (HP) ! Aux dires de Soumana Sanda, c’était simplement une question d’heures voire de minutes, puisque HP était déjà en train de faire sa valise !

On ne sait pas vraiment sur quoi se fondait le bouillant Soumana Sanda pour oser lancer un tel pavé mensonger et archi faux dans la mare ! Une telle annonce, on s’en souvient, avait déjà été faite au mois de janvier dernier. A cette époque, l’éventualité était plus que probable, car dans l’esprit de l’opposition une insurrec- tion populaire devait conduire à un renversement du pouvoir en place, et suivant ce schéma, HP pourrait, à tout moment, rentrer au bercail et prendre le pouvoir qui ne seyait qu’à lui et à lui seul ! Malheureusement pour ces comploteurs, leur funeste entreprise avait lamentablement échoué, et on entendra plus parler d’un come-back de HP qu’au cours de ces derniers jours.

Nous comprenons aujourd’hui que Soumana Sanda ne fait que vendre des illusions aux militants Kay na turay interrogatifs sur la situation actuelle du parti et tente, vainement, de dédramatiser la ‘’fuite lâche’’ du chef, abandonnant toute sa famille, ses proches parents et autres militants. Pour notre part, la seule condition véritable pour un retour de HP au Niger réside dans son acceptation de se livrer à un test ADN pour prouver son innocence. Et ça, convenez-en avec nous, il ne peut jamais le faire, car il sait pertinemment que ces enfants ne sont pas de sa ceinture !

ZAK (OPINIONS N° 262 )