Le Président de la République a regagné Niamey, venant d’Afrique du Sud où il a participé au 25ème Sommet de l’UA. A son arrivée à Niamey, Son Excellence Issoufou Mahamadou a été accueilli par le Premier ministre Brigi Rafini et salué par les présidents des institutions et les membres du gouvernement.
Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, a effectué du 13 au 15 juin 2015, une visite de travail à Johannesburg, en Afrique du Sud.
Peu après son arrivée samedi après-midi, 13 juin 2015, dans cette ville, le Président de la République a pris part au Sommet du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine, au Centre de Conférences International. Le Niger est l’un des quinze pays membres du CPS, dont la réunion a porté sur l’examen de la situation au Burundi, au Sud Soudan et dans la région du Lac Tchad.
Concernant le Burundi qui traverse une situation politique explosive sur fond de contestation de la candidature du président Nkurunziza pour un troisième mandat, le Conseil a salué les efforts de médiation des pays voisins membres de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est et les a encouragés à poursuivre ces efforts afin que la situation soit dénouée avant la date du 31 août 2015 qui correspond à la fin du mandat du président actuel. Le Conseil a déploré les violences sur les populations civiles et invite les parties à désarmer les milices et à s’engager dans le dialogue.
En ce qui concerne le Sud Soudan en situation de guerre civile, le CPS a salué les efforts de médiation des membres de l’Autorité intergouvernementale pour le Développement (IGD) et les invite à persévérer. Le Conseil a également salué la nomination de M. Alpha Oumar Konaré, ancien président de la République du Mali, comme Haut Représentant de l’UA pour le Sud Soudan. Le Conseil déplore les récentes escalades de violence, les exactions sur les populations civiles et les ONG, les violations de droits humains et invite les deux parties au respect strict des accords conclus suite aux différentes médiations, notamment le cessez-le-feu et le cantonnement des troupes.
Le Conseil s’inquiète des risques de catastrophe humanitaire et lance un appel à la communauté internationale pour la mobilisation des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre du plan d’urgence humanitaire des Nations Unies pour le Sud Soudan.

Concernant l’insurrection armée de la secte Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad, le Conseil a entendu un exposé du Président Issoufou Mahamadou, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) sur les décisions récentes adoptées par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CBLT et du Bénin à Abuja le 11 juin 2015. Ces décisions portent notamment sur l’adoption du concept des opérations de la Force multinationale mixte (FMM) ; l’installation immédiate du QG de la FMM à N’Djaména au Tchad ; la nomination des différents responsables de la FMM ; la mobilisation de tous les contingents des Etats participants ; l’adoption d’un programme d’urgence de développement en faveur des populations du bassin.
Le Conseil s’est réjoui des résultats déjà obtenus dans la lutte contre Boko Haram et a salué l’engagement des Etats membres de la CBLT pour l’éradication de Boko Haram.
Le Conseil approuve l’initiative d’une déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU en vue de soutenir les efforts des pays engagés dans ce combat.
Dimanche, 14 juin 2015, le Chef de l’Etat a participé aux côtés de ses pairs africains, à la 25ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine.
Ce sommet a commencé par un huis-clos présidé par le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, en sa qualité de vice-président de l’UA.
L’ordre du jour de ce sommet comportait les points suivants : adoption du programme de travail ; rationalisation des sommets de l’Union Africaine, des méthodes de travail et des procédures ; discussions sur quelques questions stratégiques notamment la migration et la xénophobie.

Dimanche en fin d’après-midi, la Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur Mme Kané Aichatou Boulama, a lu une allocution du Président de la République lors de la plénière de cette Conférence de l’Union Africaine.
Mme Kané Aichatou a, au nom de SEM Issoufou Mahamadou, salué la décision de la Conférence, de placer cette session sous le thème de l’autonomisation de la femme.
« C’est un sujet dont la pertinence n’est point à démontrer, au regard de la persistance des facteurs ou de comportements qui maintiennent cette frange importante des populations africaines… dans une situation qui mérite une meilleure attention dans nos politiques publiques », a indiqué le Chef de l’Etat dans cette adresse au sommet.
L’Afrique, porteuse de très bonnes promesses, ambitionne un développement extraordinaire qui reposera sur ses ressources naturelles et humaines, a-t-il noté.
Le Président Issoufou Mahamadou a ajouté que le continent africain a devant lui, « un futur plus que radieux que nous avons conceptualisé à travers la stratégie 2063 ».
Dans cette intervention, le Chef de l’Etat a également évoqué les importantes actions que « nous menons au Niger pour faire de l’autonomisation de la femme une réalité dans notre pays. »
Ainsi, des actions ont été menées dans quatre axes stratégiques : la lutte contre la pauvreté à travers l’autonomisation des femmes ; la lutte contre la forte mortalité maternelle en améliorant l’accès aux services de santé de la reproduction ; la lutte contre les violences basées sur le genre ; la participation des femmes à la prise des décisions.
« Ces axes stratégiques sont au centre de notre Programme de Développement Economique et Social (PDES) », a affirmé SEM Issoufou Mahamadou.
Notons qu’en marge du sommet des Chefs d’Etat, l’Union Africaine a remis à la délégation du Niger un trophée en guise de reconnaissance aux efforts fournis dans l’accès à l’eau potable pour l’autonomisation des femmes.
Le Chef de l’Etat était accompagné, dans ce déplacement, de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République ; Mme Aichatou Kané Boulama, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur; Dr. Maikibi Kadidiatou Dandobi, Ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant ; Mme Kaffa Rékiatou Christelle Jackou, Ministre Déléguée auprès de la Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, chargée de l’Intégration Africaine ; et Mme Rakiatou Mayaki, Ambassadeur du Niger auprès de l’Afrique du Sud.

Service de presse Présidence de la République