Après neuf (9) mois de dur labeur, 116.006 candidats affrontent à partir d’aujourd’hui, les épreuves du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) session de juin 2015. Dans son message de lancement des examens du BEPC, la ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, a demandé aux candidats de donner le meilleur d’eux-mêmes et d’éviter toute tentative de fraude, car des dispositions sont prises pour sanctionner les contrevenants.
De prime abord, la ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, a présenté ses vifs remerciements à l’ensemble des enseignants, des Syndicats du secteur et des parents d’élèves pour le sens de responsabilité et de sacrifice dont ils ont fait montre tout au long de cette année. Elle a rappelé l’engagement du Président de la République, Chef de l’Etat en faveur de l’éducation de la jeunesse nigérienne notamment l’obligation et la gratuité de l’école jusqu’à l’âge de seize (16) ans. Sous la conduite éclairée, dit elle, de SE Issoufou Mahamadou, les autorités de la 7ème République œuvrent, sans relâche, à rendre effective cette promesse faite au peuple nigérien.

«Il vous souviendra qu’en septembre 2014, les ministères en charge de l’éducation ont réceptionné d’importantes quantités de manuels, de matériels didactiques et de fournitures qui ont été ventilés dans les régions et remis aux élèves le jour de la rentrée» a indiqué la ministre des Enseignements Secondaires. «De mémoire des Nigériens, cela faisait longtemps que les élèves n’ont pas disposé de kits scolaires complets comme ce fut le cas cette année », a-t-elle estimé. Cela participe de la volonté du gouvernement de créer les conditions optimales d’apprentissage en vue de rehausser la qualité de l’éducation pour au finish disposer de ressources humaines compétentes pour le combat du développement de notre pays.
En ce qui concerne les candidats au BEPC, Mme Béty Aichatou Habibou Oumani, a dit que la session 2015 concerne 116.006 candidats dont 51.273 filles (soit 44, 2%) et une vingtaine de déficients visuels. Par rapport à la session 2014, explique t- elle, il se dégage une augmentation de 24%. Ces candidats seront évalués dans 359 centres d’examen repartis à travers le pays. La répartition des candidats par région se présente comme suit : 5.703 à Agadez, 2.887 à Diffa, 14 .720 à Dosso, 22.280 à Maradi, 29.025 à Niamey, 13.150 à Tahoua, 11.457 à Tillabéry et 16.784 à Zinder.
Se prononçant sur l’organisation de ces épreuves, la ministre en charge des Enseignements Secondaires a précisé que de fortes mesures sont prises pour rendre propres ces examens. «Des examens propres constituent un enjeu majeur pour la renaissance de notre système éducatif. C’est pourquoi, tous les moyens ont été mobilisés en vue de l’organisation sans faille de la session 2015. Comptez sur vous-mêmes et refuser la tentation de la facilité. En tout état de cause, toutes les dispositions sont prises pour prévenir et sanctionner la fraude sous toutes ses formes et ce, conformément aux textes en vigueur » prévient-elle.
Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
www.lesahel.org