Le Collège d’enseignement général (CEG 2) de Niamey a soufflé, dimanche dernier, ses 50 bougies. Ce tournant décisif de l’histoire d’un des plus anciens, et des plus grands collèges de la capitale, a été célébré avec faste et solennité sous le thème de « la réhabilitation du CEG2 ». L’événement qui a été placé sous le haut patronage de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, ancienne élève du CEG2, a enregistré la présence des membres du gouvernement, des anciens élèves dudit collège, et de nombreux invités. A cette occasion, l’établissement a été baptisé CEG Dr Lalla Malika Issoufou, du nom de la Première Dame.
La cérémonie a commencé avec l’exécution de l’hymne national par tous les participants. Ensuite, les jeunes filles du CEG 2 ont magistralement chanté l’hymne de leur établissement dont le contenu en dit long sur l’exhortation des élèves à la discipline et au travail pour maintenir le prestige et l’estime du CEG2. La parole a été ensuite donnée au directeur de l’établissement pour son discours de bienvenue aux invités du cinquantenaire. M. Harouna Amadou a rappelé l’histoire de ce collège du quartier Nouveau marché de Niamey. Créé en 1965 avec un effectif d’une centaine d’élèves, le CEG2 a été dirigé par M. Jean Pierre Ferral qui en est le premier directeur.

visite-2L’établissement connaîtra par la suite une dizaine de directeurs. Le collège accueille actuellement plus d’un millier d’élèves issus des différents quartiers de la ville de Niamey. M. Harouna Amadou a largement évoqué la réhabilitation du CEG2 qui est le thème principal de ce cinquantenaire. En fait, depuis quelques semaines l’établissement est devenu un véritable chantier. Les salles de cours, les laboratoires, les aires de sports sont totalement en train d’être repris. Des travaux menés sous la férule de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, qui a décidé de redonner au CEG2 ses lettres de noblesse, en commençant par remettre à neuf le cadre de travail des enfants.
Le directeur Harouna Amadou a rendu un hommage mérité à la Première Dame pour cet appui précieux et pour avoir contribué dans l’organisation de ce cinquantenaire. Il a profité de l’occasion pour formuler des doléances à l’endroit de la ministre en charge des Enseignements secondaires. Des doléances qui ont trait à la dotation de son collège en personnel auxiliaire, et en classe intelligente. Intervenant au cours de cette cérémonie, la ministre des Enseignements secondaires, Mme Bety Aïchatou Habibou Oumani, a mis l’accent sur les réalisations faites dans le cadre de la réhabilitation du CEG2. Elle a indiqué que le collège a bénéficié de la réfection et de l’équipement de sa bibliothèque et de sa direction.
Eu égard aux investissements qui ont été faits dans cet établissement, la ministre a demandé aux parents d’élèves de contribuer à la sauvegarde de ce cadre de travail des enfants pour que les prochaines générations puissent en
profiter. Elle a émis le vœu que ceux qui auront la chance d’assister au centenaire du CEG2 puissent témoigner de tout ce qui aura été fait pour cet établissement. Un défilé des différentes promotions de l’établissement, des prix d’encouragement, des témoignages de satisfaction, des prestations culturelles et sportives ont meublé cette célébration du cinquantenaire du CEG2. La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou et tous les invités à cette fête, ont effectué une visite guidée des locaux du CEG2 remis à neuf.

Oumarou Moussa(onep)