Après avoir passé trois (3) mois de formation au groupement d’instruction GI /FAN Tondibiyah, les élèves forestiers de la promotion 2015 intègrent la grande famille des cadres de l’environnement et des eaux et forêts de notre pays. Ils sont au total 255 jeunes dont 28 femmes (28) à être jugés désormais aptes pour servir au sein de ce prestigieux corps. Leur promotion est baptisée « Guiguigna » ou le rônier. C’est cet arbre bien connu des Nigériens pour ses qualités non seulement nutritives mais aussi pour les multiples usages qui symbolisera cette promotion d’élèves forestiers 2015.
La cérémonie de baptême a eu lieu hier au GI/FAN Tondibiyah sous la présidence du ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable M. Adamou Chaiffou en présence des députés nationaux, des membres du gouvernement, des responsables militaires, des invités de marques et des parents élèves de la promotion «guiguigna». Ces élèves forestiers qui viennent ainsi grossir le rang du Cadre des eaux et forêts ont reçu les félicitations du groupement pour avoir fait preuve d’engagement et fait montre d’esprit de discipline tout au long de leur séjour de trois mois au sein de cette institution. Le lieutenant-colonel Issoufou a exprimé ses remerciements au commandement des Eaux et forêts pour le soutien apporté au groupement d’instruction.

La cérémonie s’est poursuivie avec la remise des différents prix dont entre autres le prix au major de la promotion, du meilleur combattant (parcours de combattant), du meilleur tireur. Le ministre de l’Environnement a rappelé que «Guiguigna » succède à la promotion« Baobab » qui est sortie l’année dernière et précisé que l’arrivée de ces 255 agents porte à 2068, l’effectif total des agents du Cadre des eaux et forêts dans notre pays. La protection de l’environnement et la promotion du développement durable constitue une des priorités du gouvernement qui s’est conséquemment engagé à renforcer les capacités humaines du Cadre des eaux et forêts. Le ministre Adamou Chaiffou a expliqué que la sortie de ces élèves forestiers démontre la volonté du gouvernement de doter ce corps en ressources humaines de qualité et en nombre suffisant, une volonté qui s’est à nouveau concrétisée avec l’adoption par le gouvernement du statut autonome du Cadre des eaux et forêts en mai 2015.
Ce statut définit en effet l’affirmation claire et précise de la mission du Cadre des eaux et forêts. Il vise la recherche d’une modernisation de l’administration des eaux et forêts en l’ouvrant à d’autres
compétences nécessaires à l’accomplissement de la mission de ce cadre. Pour le ministre en charge de l’Environnement, le statut autonome a pour objectif d’obtenir des ressources humaines de qualité avec des «compétences diverses et variées et capable de s’adapter non seulement en tant que forces de défense et de sécurité, mais également comme agents de développement … aptes à répondre aux défis » de tous les jours. Il a souligné la pertinence de la formation qui a permis aux jeunes agents du contingent d’être initiés aux valeurs et vertus militaires que sont la discipline, la loyauté, l’engagement, le sacrifice ; le civisme, l’intégrité, l’esprit du corps, le respect de la hiérarchie et le dévouement.
Expliquant le choix du nom de la promotion «Guiguigna», le ministre en charge de l’Environnement a indiqué que cet arbre est une espèce forestière des plus utiles dans notre pays car, « aucune partie ou organe du rônier n’est rejeté ou abandonné, tout est utile dans le rônier » a-t-il affirmé. Il s’agit d’un arbre à multiples usages avec lequel rien ne se perd mais se transforme a dit M Adamou Chaiffou qui a souligné qu’il existe plus de 800 usages de cette espèce prodige, le rônier, répertoriés à travers le monde. Le commandement des eaux et forêts veut que ce contingent soit à l’image de « Guiguigna » pour le Cadre et pour le pays : être utiles à tous et partout, être des éléments «les plus stratèges, les plus méthodiques au travail, les éléments les plus exemplaires dans leur comportement».
Le ministre leur a demandé d’être prêts à servir «dans n’importe quelle situation, dans n’importe quel lieu et dans n’importe quel contexte» et leur a rappelé que les valeurs et règles apprises au GI/FAN Tondibiyah doivent être leur boussole dans leurs actions tout au long de la carrière qu’ils vont embrasser au sortir du centre. A ces nouveaux agents qui seront bientôt déployés sur l’ensemble du territoire, le ministre Adamou Chaiffou a expliqué qu’ils seront appelés à apporter aux populations et aux responsables techniques l’appui conseil nécessaire dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles, de la protection de l’environnement, de l’amélioration du cadre de vie et de la salubrité, de la lutte contre la désertification et la gestion durable des terres, de la conservation de la biodiversité et de l’amélioration de la résilience des populations.
Le ministre en charge de l’Environnement a rappelé que l’atteinte de l’objectif de la sécurité alimentaire fait partie des axes majeurs du programme de la renaissance du Niger et de l’initiative 3N avant d’expliquer que le rônier ou Guiguigna est sans conteste l’arbre qu’il faut pour le programme de la renaissance. Il a instruit ces nouveaux agents à s’investir dans la protection et à la préservation de cette espèce très utile mais menacée d’extinction et à appliquer les textes sans complaisance et avec rigueur dans le respect de la dignité des populations.Zabeirou Moussa(onep)