Mesdames et Messieurs,

Chers amis de la presse,

Suite aux propos légers d’un responsable d’un parti de l’opposition, M. Seini Oumarou pour ne pas le nommer, nous avons été mandaté par le Ministre de la Défense Nationale pour lui répondre et rétablir la vérité.

En effet, au cours d’un entretien à domicile qu’il a accordé à une télévision de la place, le sieur Seini Oumarou, dans une posture totalement désinvolte, il suffit d’avoir vu les images pour s’en convaincre, s’est permis de tenir des propos, dans un style de gazouillis à peine audibles, indignes de quelqu’un comme lui qui a eu à assumer certaines responsabilités d’Etat. On comprend le désarroi qui l’habite en ce moment en tant que responsable politique en chute libre, on comprend davantage qu’il fasse son travail d’opposant mais on était loin d’imaginer qu’il soit arrivé à un tel niveau de décadence.

Depuis un certain temps, dans toutes ses sorties, pour avoir perdu tout espoir de regagner la confiance du peuple, pour avoir été témoin des réalisations du Programme de la Renaissance, M. Seini oumarou désormais sans arguments appropriés fait feu de tout bois, il ne se donne plus de limites à dire des choses même impensables.

Il se débat comme un forçat, et de façon totalement claire, pour impliquer l’Armée dans le débat politique, y compris en inventant des choses sordides dont lui seul a le secret. Qu’il se tranquillise et qu’il se reprenne : son salut n’est pas sur ce terrain. Il se bat pour une cause perdue d’avance. Qu’’il accepte de souffrir encore et encore de voir le Programme de Renaissance poursuivre son chemin. Qu’il prenne patience et surtout qu’il s’arme de courage pour préparer les futures échéances électorales. C’est mieux pour lui.

Après l’avoir écouté, nous voulons lui répondre sur 3 points :

  1. LE TELETHON EN SOUTIEN AUX FDS

Seini a évoqué avec mépris l’organisation du téléthon, en essayant de rappeler au Gouvernement que ce n’est pas avec une telle opération qu’on gère une armée et que, eux, à leur époque, ont fait en sorte que le Niger ait la meilleure armée de la sous-région.

J’ose croire que ce message n’est pas destiné aux nigériens simplement parce que ces derniers n’étaient pas sur la lune au moment où le sieur Seini était aux commandes. Aussi, nous aimerions lui dire de vive voix pour qu’il l’entende bien : le téléthon n’est pas une initiative du gouvernement mais plutôt des hommes de presse avec à leur tête M. Moussa Aksar. Rappelons que c’est au lendemain de la Marche Républicaine de soutien aux FDS qui a drainé l’ensemble des citoyens sauf les responsables de l’ARDR, derrière leur armée, derrière leur président, que Moussa Aksar et ses amis ont eu cette idée lumineuse d’organiser un téléthon dont les fonds recueillis seront destinés au soutien symbolique aux FDS dans notre lutte contre Boko Haram.

Seini a osé, dans un style totalement malveillant, dire que l’argent du téléthon a été partagé entre les soldats à hauteur de 6000 à 7000 FCFA. Je vous dis de façon nette qu’il a menti. Et c’est un mensonge grave pour quelqu’un de son âge. D’ailleurs, nous ne sommes pas surpris parce qu’il n’est pas à son premier coup. Rappelez-vous son histoire de faux CV pour être premier ministre en 2007.

On ne peut pas prétendre aspirer à diriger un pays et faire du mensonge une religion.

A la date d’aujourd’hui l’argent du téléthon est encore dans les banques, oui cet argent n’est pas encore réceptionné.

(État des lieux dans la vidéo).

Donc nous le mettons au défi de fournir les preuves de ce qu’il a avancé malicieusement et sans honte.

En conclusion sur ce point, j’aimerais que les nigériens retiennent que le chef de file de l’opposition, M. seini Oumarou a encore menti.

  1. LA QUESTION DES INDEMNITES MILITAIRES

Le sieur Seini a dit qu’ils ont en leur temps quadruplé le traitement des militaires. Là encore il s’agit d’un autre mensonge. Les papiers sont là pour l’attester, et les voilà. Nous ne donnerons pas de chiffres mais nous disons simplement que durant tout le temps dont il a parlé, le budget du ministère de la défense a évolué mais vraiment de façon désespérément horizontale. La grille est là. Il a fallu 2010 pour que ce budget là commence son ascension pour monter crescendo avec la courbe verticale que nous observons jusqu’à aujourd’hui. Et là je peux vous affirmer que c’est sans commune mesure avec leur gestion passée.

J’aimerais dire aux auditeurs téléspectateurs que nous, nous ne parlons pas au passé, nous parlons du présent et donc de choses vérifiables. Quand M. Seini était Premier Ministre, la seule prime militaire qui a été revue à la hausse (et même là, dans quelle dimension ?), c’était l’ISSO, indemnité de service spécial en opérations. Et cette indemnité ne concerne que ceux parmi les militaires qui vont en opération. Si vous voulez, ça correspond au niveau de la fonction publique à ce qu’on appelle  frais de mission ou frais de déplacement. Il faut donc aller en mission pour en bénéficier. A notre avis on ne peut pas se taper la poitrine avec une telle action, de surcroit ponctuelle. Rien n’a été quadruplé.

En termes d’amélioration des conditions de vie des militaires, de leur équipement, de leur entrainement, et du renforcement de leurs capacités, vraiment sur tous ces aspects je pense que les Nigériens observent et ils savent faire le distinguo. En 4 ans, c’est plus de 12 nouvelles indemnités que le régime actuel a créées ou revalorisées dans la grille des traitements des agents de la Défense nationale.

     (Cf décrets cités dans la video)

Un dernier aspect sur ce point, nous voudrons rappeler à M. Seini que nous avons même construit des logements sociaux aux militaires, chose à laquelle lui n’a jamais pensé. Et, ce n’est pas de la fiction,  ces logements sont bien visibles à Gabougoura.

Pour ce qui est des élucubrations de M. Seini oumarou, qui prétend que lui Seini dort bien mais que le Président de la République ne dort pas bien parce qu’il a peur des élections, nous disons en effet que Seini peut bien dormir parce que, lui, est irresponsable devant le peuple nigérien. Et nous savons également que la gestion conséquente d’un pays peut effectivement perturber le sommeil. Mais en ce qui concerne justement les élections de 2016, nous savons qui a des crampes à l’estomac.

  1. LE TRACT

Dans la même foulée avec toujours cette insistance maladive de vouloir perturber le fonctionnement normal des institutions de la république, Seini Oumarou et consorts ont rédigé un pamphlet, ou disons un machin qu’ils ont nommé ‘‘’Tome 2 du livre blanc’’ dont l’ARDR a eu honte d’assumer la paternité même si elle félicite son auteur pour le contenu.

Ils ont comme  à leur habitude et de manière délibérée essayé de créer la confusion parlant de l’Armée avec pour objectif insidieux de tout ramener à l’ethnie, à la région et à la langue sans nulle part tenir compte de la valeur intrinsèque des hommes. C’est encore à propos des nominations aux hauts postes de commandement des FDS. Je vous renvoie à ce qu’ils ont écrit mais je vous dis qu’ils sont ridicules.

C’est un tissu de mensonges et d’attaques gratuites sur fond d’animosité contre le Président de la République. J’aurais honte de commenter ces écrits sur ce point mais les nigériens à qui ils tentent de s’adresser savent désormais qu’en réalité Seini et ses semblables essaient toujours d’attribuer aux autres les turpitudes et les tares qui leur sont propres.

Ils ont par exemple évoqué la question des attachés de Défense. Eh bien qu’ils aillent s’informer, aujourd’hui la nomination des attachés de défense se fait plutôt dans le registre des promotions et récompenses. Qu’ils demandent à qui ils veulent.

Aujourd’hui, ne sont nommés attachés de Défense que les hauts cadres de l’Armée parmi les plus expérimentés, qui ont une certaine maitrise de la géopolitique et de la géostratégie et qui  sont des gens soucieux de défendre les intérêts du Niger.

Et je puis vous le dire, les rapports de chancelleries qui nous parviennent de partout à travers le monde nous renseignent que nos attachés de défense font un travail remarquable qui honore notre pays. La coopération militaire du Niger avec l’extérieur se porte mieux aujourd’hui qu’hier.

Et je profite au passage pour leur transmettre à haute et intelligible voix les félicitations et les encouragements du Ministre de la Défense Nationale, M. Karidio Mahamadou.

Le Président de la République  SEM. Issoufou Mahamadou a aujourd’hui, en 4 ans, un bilan concret, visible et palpable qui se défend de lui-même. Et sur la base de ce bilan, nous retournerons avec courage et humilité auprès du peuple pour solliciter à nouveau sa confiance. Ce sera pour 2016 et nous n’avons aucune crainte. Inchallah !

Je vous remercie.

Signé :

  1. Boubacar Seyni Gagara

Dir. Archives & Documentation

Ministère de la Défense Nationale