Le président de la République s’est entretenu avec le président de la Républiquedu Niger, Mahamadou Issoufou. Les deux chefs d’Etat se sont félicités del’excellence des relations franco-nigériennes en matière de développement et desécurité.

Concernant la lutte contre la secte terroriste Boko Haram, ils ont constaté lesprogrès réalisés par les pays de la région pour affaiblir le groupe et appelé à unepoursuite de la coopération régionale. François Hollande a marqué ladisponibilité de la France à poursuivre son appui logistique et de renseignementaux pays voisins du Lac Tchad.

S’agissant du Mali, ils ont appelé les différents groupes armés qui ne l’ont pasencore fait à signer, sans délai, l’accord d’Alger. La mise en œuvre de cet accorddoit permettre des progrès substantiels en matière de développement, desécurité et de décentralisation. Ils ont marqué leur préoccupation suite auxattaques observées sur le terrain, qui visent notamment la MINUSMA.

Ils ont également abordé la question des trafics dans le Sahel. Le président de laRépublique du Niger a rappelé sa disponibilité à travailler avec l’Unioneuropéenne sur la question des trafics d’êtres humains, le Niger étant un paysde transit vers la Libye.

Elysee.fr