COMPTE RENDU DE REUNION AVEC LE COORDINATEUR NATIONAL DE LA DIASPORA A WASHINGTON, DC

Etaient Présents

Son Excellence Pr Hassana Alidou (Ambassadrice du Niger à Washington)
Mr Moussa Rila (Conseiller près l’Ambassade du Niger)
Colonel Abdoulaye Badié (Attaché Militaire près l’Ambassade du Niger)
Mr Doula Hassane (Chargé des Finances près l’Ambassade du Niger)
Colonel Ali Mahamadou (Président de la Coordination Nationale de la Diaspora)
Mr Souley dit Serge (Membre de Coordination Nationale de la Diaspora)
Mr Djafara Ali (représentant de l’ARDR; Opposition)
Mr Adamou Mahamadou (représentant de MRN; Majorité)
Mr Awali Kona (représentant de MRN)
Me Rabiou Yari (représentant du CONUSA)

Le 20 Juin 2015, une réunion s’est tenue à l’Ambassade du Niger à Washington entre le coordinateur de la Diaspora et son équipe, son Excellence Pr. Hassana Alidou et le personnel de l’Ambassade, les représentants des partis politiques de la majorité comme de l’opposition ainsi qu’un représentent du CONUSA.
L’objet de la réunion était de discuter de façon générale de la participation de la Diaspora aux échéances électorales de 2016 au Niger, du recensement de la Diaspora, de la mise en place de la coordination électorale aux USA et au Canada, dénommée « Coordination Communale Diplomatique ou Consulaire. »
Après l’ouverture de la séance et les observations par son Excellence, Pr. Hassana Alidou, Il a été procédé à l’examen des questions suivantes :

• les provisions de la loi électorale Nigérienne ainsi que la composition et le fonctionnement de la CENI et le Comité National Chargé du Fichier Electoral Biométrique (CFEB) conformément aux lois et règlements en vigueur ;
• la prestation du serment confessionnel des membres de la coordination ;
• les règles qui s’appliquent au recensement et au vote de la Diaspora ;
• le fichier électoral et la formation des formateurs des agents recenseurs ; et
• les questions budgétaires et du fonctionnement de la coordination
Les principaux points à retenir sont les suivants:
Installation du Bureau de la Coordination de la Diaspora USA-CANADA
Le Président de la Coordination Nationale de la Diaspora, Colonel Ali Mahamadou, procède à l’installation du Bureau de la coordination de la Diaspora USA.
Ainsi, le Bureau de la coordination est composé comme suit:
• Mr. Djafara Ali—représentant de l’ARDR (Coordinateur)
• Mr. Adamou Mahamadou—representant de MRN (Rapporteur)
• Mr. Awali Kona—representant de MRN (Rapporteur)

Répartition des Membres de la Coordination

Les membres des partis politiques reconnus et mandatés par les instances légitimes de leur parti sont membres de la coordination. Les partis doivent être reconnus au Niger. Pour les associations, elles doivent être reconnues soit au Niger et / ou aux USA.

La répartition suivante a été faite :
• un (1) représentant par parti politique valablement présent aux USA ou au Canada ;
• quatre (4) représentants de l’Ambassade qui serviront comme agents d’état civil, représentants des Ministères de la Justice et des Finances, dont un (1) au CANADA ;
• cinq (5) représentants du CONUSA. Ici il faut entendre par CONUSA toutes les organisations des Nigériens qui sont reconnues aux USA et qui sont affiliées au CONUSA comme l’organisation des Musulmans Nigériens basée à New York et l’Association des Etudiants Nigériens aux U.S.A , dont un (1) représentant pour le CANADA ; et
• d’après l’article 11 de l’arrêt N.042/CN/CFEB du 25 Mai 2015, « La coordination peut faire appel à toute personne ressource dont elle juge les compétences utiles pour l’accomplissement de sa mission après avis du CFEB. »

Colonel Ali a fait observer que les membres de la coordination USA-CANADA, doivent prêter serment sur le livre de leur confession conformément aux textes en vigeur.

Ainsi, le Conseiller Moussa Rila a présenté un Coran sous le regard ému de l’audience. Le Coordinateur du Bureau Djafara Ali a lu les textes du serment contenu dans la loi organique de 2015 conformément à son article 15 avant d’apposer sa main droite sur le saint Coran; Adamou Mahamadou et Awali Kona ont prêté à leur tour leur serment et à chaque exercice, l’audience a répondu avec la « Shahada ».
Son Excellence, l’Ambassadrice du Niger a rappelé la dimension spirituelle et citoyenne du serment coranique sur leurs futures responsabilités et les a exhorté à bien travailler en toute impartialité. Elle a rassuré l’audience que l’Ambassade est prête à assister le bureau et toute l’équipe de recensement et a mis à leur disposition la salle de conférence de l’Ambassade.

Processus du Recensement
Le Président de la Coordination Nationale de la Diaspora et son collègue Mr. Souley dit Serge ont fait une explication du processus au Niger avant de suggérer au bureau de la Diaspora d’adapter une procédure au plutôt possible qui servira à l’identification des états dans lesquels des centres de recensement seront installés.
Ils ont en outre demandé au bureau de proposer un budget estimatif de fonctionnement qui couvrira la compensation des membres du bureau, les agents recenseurs, la location des centres de recensement, le transport des agents, le matériel de travail.

Il est à noter, que d’après la loi en vigueur, le siège du bureau doit être au siège de l’Ambassade. Ainsi, le siège du bureau est l’ambassade du Niger à Washington, DC.

La coordination a jusqu’au 15 Juillet 2015 pour rendre les résultats de ses travaux qui seront par la suite transmis à la CENI qui décidera sur la création de bureaux de votes selon le nombre de nigériens recensés par localité. En général, chaque 500 recensés auront droit à un bureau de vote.

Formation des Agents
Mr Souley a procédé à la formation des formateurs. Il a expliqué sur les deux (2) grandes fiches de recensement comment collecter et enregistrer les données. Il a répondu aux questions et inquiétudes de l’audience sur les pièces d’identité requises pour le recensement en précisant que le vote se fait uniquement avec la carte consulaire qui coute $10.

D’après le financier de l’Ambassade, une des pièces suivantes est exigée pour la délivrance de la carte consulaire:
• une copie de passeport nigérien ;
• un extrait d’acte de naissance, jugement supplétif ou certificat de nationalité nigérienne ; ou
• une carte d’identité nationale nigérienne.
Mr Souley a rappelé les dispositions légales sur les pièces d’identité requises pour se faire recenser dont la liste suit :
• une copie de passeport nigérien ;
• un extrait d’acte de naissance, jugement supplétif ou certificat de nationalité nigérienne ;
• une carte d’identité nationale nigérienne ;
• une carte d’identité militaire nigérienne ;
• une carte consulaire, livret de famille ou carnet de famille ; ou
• un livret de pension civile ou militaire.

Me Rabiou Yari (Représentant du CONUSA)
 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR