Le processus de la migration vers la télévision numérique terrestre (TNT) en Afrique a été lancé depuis 2006 avec comme date butoir le 17 juin 2015. Notre pays le Niger fait partie de ces pays africains qui se sont donné rendez-vous pour basculer dans la télévision numérique terrestre TNT et qui sont effectivement en train d’honorer cet engagement d’offrir à leurs citoyens les avantages de cette nouvelle technologie.
Le processus lancé depuis quelques années a connu une accélération fulgurante ces dernières années grâce à la volonté politique clairement affichée du gouvernement et qui s’est concrétisée par l’implication personnelle des deux ministres en charge des deux secteurs que sont celui de la Communication et des relations avec les institutions et son collègue des Postes, des Télécommunications et l’Economie numérique. Soucieux de mener cet important projet à bon port, les deux ministres ont conduit avec beaucoup d’attention le processus et tenu à informer l’opinion nationale pour en garantir la visibilité et la transparence. L’essentiel des équipements nécessaires au passage à la TNT ont été livrés et acheminés au niveau des chefs-lieux des régions où leur déploiement a déjà commencé pour l’installation des 56 sites prévus dans le cadre de ce projet.

Hier, le jour-J, les ministres Yahouza Sadissou et Abdou Mani se sont rendus au centre émetteur de l’ORTN sis au quartier Lazaret pour constater de visu l’évolution des travaux d’installation des équipements en cours. Le projet est exécuté par une société de droit belge, une société qui a été sélectionnée à l’issue d’un processus transparent de passation de marché qui a enregistré cinq (5) manifestations d’intérêt après le lancement de l’avis d’appel international. Mais c’est finalement trois(3) sociétés qui ont effectivement soumissionné à savoir deux sociétés chinoises et la société belge adjudicatrice. Les ministres ont affirmé que toutes les règles relatives à l’attribution du marché ont été respectées, démentant ainsi les fausses allégations de passation de « gré à gré » récemment parues dans le tome II du livre-blanc de l’opposition.
Sur place, les deux membres du gouvernement ont reçu d’amples explications sur l’installation d’équipements techniques. Mieux ils ont surtout appris que le processus d’installation de l’émetteur devant desservir la capitale est presque achevé. Au même moment le déploiement a commencé au niveau de quatre autres régions du pays. A l’issue de la visite au centre Emetteur, les ministres ont indiqué qu’en plus des équipements, l’Etat mettra en place un mécanisme d’accompagnement social pour que la population s’approprie la TNT. M Abdou Mani a levé l’équivoque en ce qui concerne les téléviseurs analogiques expliquant que les deux signaux analogique et numérique seront simultanément émis et reçus au niveau des foyers jusqu’à ce que les utilisateurs se familiarisent la TNT.
Son collègue Yahouza Sadissou a abordé dans le même sens affirmant que les anciens téléviseurs seront utilisés et seront progressivement remplacés. En ce qui concerne les décodeurs, le ministre a réitéré que l’Etat va les livrer à des prix subventionnés afin qu’ils soient accessibles à tous les ménages. M Abdou Mani a promis qu’aucun nigérien ne va changer de téléviseur grâce aux deux mesures prises. Il a toutefois demandé aux utilisateurs à se doter autant que faire se peut d’appareils téléviseurs intelligents adaptés à la TNT pour remplacer progressivement ceux analogiques à leur possession.

Zabeirou Moussa(onep)

Niger Inter

GRATUIT
VOIR