»Jeunesse nigérienne moteur de la cohésion Nationale », thème retenu

Le président de l’Union Nationale pour la Démocratie et la République (UNDR ein- daga), M. Abdoulkader Sambo a présidé samedi dernier, à la salle de conférence du Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, le premier Congrès statutaire dudit parti. Outre les militants de  »UNDR ein- daga » et les invités, les représentants de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont prit part à ces assises qui ont pris fin hier. Le thème retenu pour cette assemblée est  »Jeunesse nigérienne moteur de la cohésion Nationale ».
A l’ouverture solennelle des assises de ce premier Congrès statutaire, le président de l’Union Nationale pour la Démocratie et la République,
M. Abdoulkader Sambo, a tout d’abord rendu hommage à tous les militants qui, dit-il on su rester unis, mobilisés, et en toutes circonstances et ont partagé les idéaux du parti. «Durant nos deux années d’existence, vous avez porté les convictions de cette jeune formation politique ; à chacun d’entre vous, j’exprime mon profond respect. Je travaillerai dans ce sens, pour pérenniser cet élan de conviction» a souligné le Président de l’UNDR ein- daga.
Pour M. Abdoulkader Sambo, ce 1er congrès statutaire est une occasion privilégiée d’échanges, de réfléchir, d’ajuster et de réaffirmer les engagements qui fondent l’identité du parti. Il a réitéré que l’UNDR Ein Daga est un parti de jeunes, ouvert à tous les jeunes de ce pays, pour faire du Niger un Etat prospère et solidaire, où tous les jeunes retrouveront pleinement leur place.
C’est sur cet élan qu’il a fait une genèse des évènements qui reflètent la contribution de la jeunesse nigérienne dans le raffermissement et la consolidation de la cohésion nationale. Il s’agit notamment de la lutte étudiante de la fin des années 80, celle du 9 Février 1990 avec le sacrifice consenti pour l’avènement de la démocratie, du multipartisme, qui est selon lui, l’illustration de la diversité, des opinions et des convictions. A cela, il faut ajouter le sacrifice des jeunes soldats et des FDS qui sont sur le front face aux ennemis du Niger.

Par ailleurs, le président de l’UNDR Ein Daga a rappelé à ses camarades que dès le lancement de leurs activités au mois de décembre 2013, ils ont fait l’unanimité autour des actions menées par le Président de la République. Ils ont salué la vision qu’il a du Niger, son patriotisme et sa volonté de faire émerger le Niger, ce à travers des réalisations tels que la boucle ferroviaire, la construction et la restauration de nombreuses routes, les réalisations des infrastructures scolaires, ainsi que les travaux de la centrale de Goroubanda. «Toutefois, la volonté exprimée par la jeunesse de servir le Niger doit s’établir dans une collaboration intergénérationnelle. Les jeunes et les moins jeunes ont le devoir de travailler la main dans la main et l’UNDR Ein Daga prône ce travail de collaboration » a précisé M. Abdoulkader Sambo.
Pour sa part, le Porte parole de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN), M. Badjé Ibrahim, a exprimé au nom de cette organisation, la joie qui l’anime de voir un jeune parti faire le choix raisonnable d’appuyer le programme de la renaissance. Dans le même ordre d’idée M. Badjé Ibrahim a souhaité que d’autres jeunes partis lui emboitent ainsi le pas.
Samira Sabou(onep)