Convivialité et communion entre le Chef de l’Etat et les plus hauts responsables des institutions de la République.

Comme il l’a fait, depuis 2011, durant le mois béni du Ramadan, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a convié, hier soir au Palais de la Présidence, les présidents des institutions de la République, les députés nationaux et les membres du gouvernement pour la rupture collective du jeûne. Ce geste s’inscrit dans la droite ligne d’une tradition désormais établie qui consiste à inviter les différentes couches sociopolitiques et professionnelles de notre pays pour passer des moments de convivialité, d’échanges, de partage et de fraternité, conformément aux préceptes de l’Islam.

Peu après la rupture collective, les convives du Président Issoufou se sont retrouvés pour la prière du Magreb en congrégation à l’issue de laquelle une Fatiha a été dite pour la paix, la sécurité et le progrès de notre pays. Le Président de l’Assemblée Nationale, M. Amadou Salifou, a apprécié cette initiative du Président de la République qui est entrée dans les habitudes du Chef de l’Etat et a souhaité que cela se poursuive.

Abondant dans le même sens, le Chef du gouvernement Brigi Rafini, a lui parlé d’une tradition établie qui se perpétue et qui permet aux différentes couches sociopolitiques et professionnelles du pays de se retrouver autour du Président de la République pour des cérémonies d’Iftar collectif. Il a affirmé qu’il s’agit d’un moment important de partage, de communion, d’échanges et de prières pour le pays et que c’est aussi important de vivre ces instants avec le premier magistrat du pays qui a l’humilité de convier ses concitoyens en ce genre d’occasion.

lesahel.org