Vendredi 19 juin 2015, le Conseil des Nigériens de France, CoNiF, s’est réuni à l’effet d’examiner la situation qui prévaut au Niger, relativement à la question sécuritaire.

Le Niger, depuis toujours, considéré comme un havre de paix, est devenu ces derniers temps la cible d’attaques incessantes des terroristes de la secte satanique BOKO HARAM. Après les attaques contre les pays voisins, les entrepreneurs de la violence et de la terreur ont décidé de verser leur haine mortifère sur le Niger et son peuple. Ainsi il faut le rappeler, les multiples offensives des terroristes de BOKO HARAM ont coûté la vie à plusieurs de nos compatriotes, tant parmi la population civile que dans les rangs de nos forces de défense et de sécurité. Plusieurs familles se sont réfugiées dans les villes environnantes pour fuir la barbarie du groupuscule islamiste BOKO HARAM.

Eu égard à la situation, les nigériens vivant en France, réunis autour du Conseil des Nigériens de France, CoNiF :

  1. Sont de tout cœur avec les nigériens vivant au pays dans cette épreuve douloureuse que traverse le Niger, tout ce qui touche le nez fait larmoyer les yeux, disait un adage nigérien.

  2. Présentent leurs condoléances aux familles qui ont perdu des proches,qui ont été arrachées de l’affection de leurs proches par les actes criminels du BOKO HARAM. Que Dieu les accueille dans son paradis,

  3. Rendent un vibrant hommage à nos forces de défense et de sécurité et les encouragent dans l’accomplissement de leur noble mission, qui consiste à défendre le territoire national.

  4. Rappellent à ceux qui regardent de loin, que les terroristes de BOKO HARAM, qui tuent des musulmans, des chrétiens et des non croyants ne défendent aucune valeur, loin encore celles de l’islam, qui est une religion de paix et de fraternité. Il s’agit d’ individus haineux, qui sont contre tout à part leur propre personne ; ils ont une haine viscérale contre le monde et ils en veulent à l’humanité entière.

  5. Exhortent nos dirigeants à redoubler de vigilance et de ne ménager aucun effort pour permettre à nos forces armées de venir à bout de la secte sanguinaire BOKO HARAM.

  6. Demandent à nos autorités de continuer à soutenir les populations sinistrées afin d’alléger leur souffrance.

  7. Demandent aux nigériens vivant à l’étranger en général et ceux vivant en France en particulier de venir en aide, que ce soit à titre individuel ou dans le cadre associatif, à nos parents qui sont durement éprouvés par les actes ignobles posés par la monstrueuse secte BOKO HARAM.

  1. Saluent la création de la force armée sous régionale par le Tchad, le Cameroun, le Niger, et le Nigéria et le Bénin ; souhaitent au nom de l’unité africaine, que les autres pays du continent viennent renforcer cette coalition militaire afin de mettre BOKO HARAM hors de tout état de nuire. Car les terroristes de BOKO HARAM qui viennent de faire allégeance au groupe terroriste ‘’Etat islamique’’ à l’heure où nous parlons constituent une menace pour toute l’Afrique.

  2. En réponse, à ces actes de barbarie et en hommage aux victimes, le Conseil des Nigériens de France, CONIF demande à toutes les forces vives de la nation et à l’ensemble de nos concitoyens de rester unis plus que jamais dans ces circonstances difficiles. Notre unité est la meilleure arme pour triompher contre la secte obscure BOKO HARAM

  3. Vive le CONIF, vive la République ; que Dieu protège le Niger et son peuple, Ameen!!!.

Le comité directeur du CoNiF