La ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, a présidé, hier, dans la salle de réunion de son ministère, une cérémonie relative à la proclamation officielle des résultats du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) de la session 2015. Cette assemblée s’est déroulée en présence des cadres du ministère et de tous les partenaires et acteurs sociaux.

«C’est le lieu pour moi de remercier tous les acteurs qui se sont impliqués dans la préparation et l’organisation de cet important événement, à savoir, les enseignants, les parents d’élèves, les administrateurs et les élèves, avec une mention spéciale aux forces de défense et de sécurité largement déployées pour sécuriser nos centres et jurys d’examen, en plus de la HALCIA», a dit dans ses propos introductifs la ministre des Enseignements Secondaires.

Relativement aux résultats de cette année, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani a relevé que le taux national de réussite est de 45,87%, contre 26,44% en 2014, avec cent treize mille trois cent soixante dix (113 370) élèves qui se sont présentés, contre quatre-vingt et douze mille trois cent deux (92 302) en 2014. Tandis que les inscrits s’élevaient à cent seize mille trois élèves (116 003), contre quatre vingt treize mille sept cent quatre vingt sept (93 787) en 2014. Sur les cinquante deux mille(52 000) élèves admis, vingt mille huit cent quarante neuf (20 849) sont des filles, et leur taux de réussite est de 41,73%, contre 26,13% en 2014. Du point de vue du nombre de centres, ils se comptabilisent à trois cent cinquante neuf (359), contre deux cent quatre vingt dix sept (297) en 2014.

Selon la ministre des Enseignements Secondaires, ces résultats sont dus à plusieurs facteurs dont notamment, les importants moyens mis à la disposition des élèves depuis la rentrée; le respect du temps scolaire avec la diminution des perturbations corporatistes ; et la construction des infrastructures d’accueil qui ont permis une nette amélioration des conditions d’études des élèves et de travail des enseignants.
«Loin de nous satisfaire, ces résultats doivent plutôt nous permettre encore de nous remettre en cause en vue de l’amélioration des indicateurs contenus dans le programme sectoriel PSEF et d’atteindre ainsi les objectifs que nous nous sommes fixés en matière d’enseignement et d’apprentissage pour une prestation de qualité au niveau de ce sous-secteur» a-t-elle précisé, tout en souhaitant que cet état de fait puisse perdurer pour que notre école retrouve ses lettres de noblesse qui l’avaient jadis caractérisées.
La ministre Bety Aichatou Habibou Oumani a en outre souligné l’engagement de tous les acteurs enfin d’avoir des examens propres, crédibles et satisfaisants. Elle a relevé la prise de conscience de plus en plus forte au niveau des élèves que seul le travail paie.
«L’état, continuera à jouer pleinement sa partition en continuant à mettre à la disposition de notre école les moyens nécessaires à son bon fonctionnement. Pour preuve, je peux entre autres vous citer la mise à disposition de plus de trois cent trente deux milles (332 000) manuels destinées à toutes les disciplines et tous les niveaux de notre secteur d’enseignement. Ces manuels déjà réceptionnés seront très bientôt envoyés dans tous les établissements et je profite pour rappeler à tous, que ces livres doivent servir aux générations actuelles et futures, c’est pourquoi le plus grand soin doit leur être assuré » a affirmé la ministre des Enseignements Secondaires.

lesahel.org

Niger Inter

GRATUIT
VOIR