Nous venons  de  suivre  le  grand  défilé  du  14  Juillet   2015  qui  s’est  déroulé   sur  les Champs Elysées  à l’Arc  de  Triomphe  à  Paris.  Défilé  haut  en  couleur  dans  la  forme  avec  le  passage  des  différentes  troupes  des  diverses  armées.

La  célèbre  patrouille  de  France  a  fait  son  apparition  dans  le  ciel  de  Paris pendant  que  les  troupes à  terre après avoir été passées  en revue par le Président  HOLLANDE,  battaient le  pavé pour émerveiller la population de la  Capitale. Un seul Chef d’Etat, Mexicain Enrique PENA NIETO était l’invité  d’Honneur ou plutôt Exceptionnel en  compagnie de son  épouse.   II est vrai que les Africains ne pouvaient pas être à Versailles avec des faucilles, des haches et des bâtons en cette journée historique du 14 Juillet 1789. Ce jour exceptionnel où le Roi de France, fut destitué puis remplacé par le pouvoir du Peuple, seul Souverain et seul maître de son destin. La Monarchie a été balayée et remplacée après par une République, émanation de la Volonté Populaire. L’Edit de Nantes promulgué par le Roi de France Henry IV accordait des droits politiques, religieux donc de culte et civiques en 1598 aux Protestants. Et depuis 1789, le 14 Juillet a servi de cadre à une fête Nationale et Républicaine Française. Des Maréchaux français comme LECLERC et LYAUTEIL défilaient à cheval avant que les armées et les armes ne défilent ensuite sur la plus belle avenue du monde, celle des Champs Elysées.  D’ailleurs l’Histoire de France nous apprend que c’est surtout  le 14 Juillet 179O qui sera la Fête de la Fédération, Fête Nationale qui sera retenue. Parce que l’histoire de France nous dévoile toujours que le 14 Juillet 1789 a été une date de la douleur avec la Prise de la Bastille et du Château du Roi de France et son renversement. De toutes les façons le peuple de France s’en tient au 14 Juillet  et nous respectons sa volonté, nous Peuples anciens colonisés  Nous avons reçu, pour certains pays, le quitus de nos indépendances à travers des signatures des accords de coopération qui lient notre destinée à celle de notre ancien colonisateur.

Cependant,  nous  n’avons  vu au cours de ce défilé du 14 Juillet 2015, aucun  dirigeant  Africain , encore moins  un  détachement  des troupes  d’Afrique ou  des  images  des  défilés   antérieurs  auxquels  les  Troupes  Africaines  ou  des  armées  Africaines avaient  participé. Des  troupes  dont  beaucoup  avaient  été  en  première  ligne  lors  des  nombreux  combats  et  batailles  qui  avaient  permis  de  libérer  l’Europe. L’Afrique était  absente en  cette  journée  du  14  Juillet 2015. Mais ,  nous  lui  rendons  hommage  et  honneur  pour  avoir  servi  de  chair  à  canon  au  cours  des  différentes  guerres  de  libération en  Europe  et  au  delà  jusqu’en  Asie.  Et  pourtant,  nous  avons  en  mémoire  la  présence  de  nos  Chefs  d’Etat  d’Afrique  au  défilé  historique du 14  Juillet  de  1959  au  cours  duquel  le  Général  De  GAULLE remettra  à  des  Officiers  Africains  le  drapeau  de  la  Communauté  Franco-Africaine. Parmi  ces  Chefs  d’Etat,  il  y  avait  le  Président  du  Niger  DIORI  Hamani . C’était  le  14  Juillet  1959    comme  ce  matin  sur  la  place  des  Champs  Elysées  à l’Arc  de  Triomphe. Au  cours  de  cette  cérémonie,  nous  retiendrons  l’image  du  Général  De  GAULLE,  remettant  le  drapeau  au  Capitaine  Amadou  HASSANE  DIALLO,  alors  Sous Lieutenant  en  stage  à l’Ecole  d’Application  de  Saint  Maixent.  Né  le  14  Juillet  1927  à  Téra  au Niger,  il  fera  la  guerre  en  Extrême  Orient  en  Indochine et  au  Laos  en  1951  avant  de  se  voir  parachuté  au  Moyen  Orient  en 1956  en  compagnie  de  nombreux  Nigériens  et  Africains   toujours  au  sein  des  Forces  Françaises pour défendre le drapeau tricolore français.  II  fera  partie  de  la  première  promotion  de  l’Ecole  de  Formation  des  Officiers   Ressortissants  des  Territoires  d’Outre  Mer , EFORTOM  de  1956  à  1958  Toujours  en  compagnie  d’autres  Africains.  Transféré  dans  l’Armée  Nigérienne avec  d’autres  officiers  Nigériens , il  participera  à  la  création  de  l’embryon  de ce  qui  deviendra en  I961 (  1er Aout )  les  Forces Armées  Nigériennes.  En  tant  que  Conseiller  Militaire  du  Ministre  de  la  Défense  avant  de  prendre   en  1963, le  Commandement  de  la  Première  Compagnie  de  Commandement  d’Appui  et  de  Soutien  la  CCAS  à  Niamey. Il occupera le poste de Directeur Général de la SONIFAM avant de devenir Directeur Général de la Douane du Niger.  Président   de  l’Association  des  Anciens  Combattants , des  Veuves  et  Victimes  de  Guerres  il  sera  nommé  Directeur  Général  de  l’Office  des  mêmes  anciens  Combattants  Veuves  et  Victimes  des  Guerres   où  la  mort  nous l’arrachera  le 26  Février  2015    à  Niamey .  C’est  encore  à  lui  que reviendra l’honneur  de  remettra  ce Drapeau  au  Président  du  Niger. Nous lui rendons hommage lui qui se sera battu toute sa vie pour la noble cause. La famille des anciens combattants lui reconnait l’âpre lutte qu’il a menée dans la décristallisation des pensions grâce à la constance de son combat qu’il n’a jamais cessé de livrer. En dépit des souffrances qu’il a endurées avec plus de 13 années de détention politique pour avoir été accusé d’avoir voulu  «  renverser » le régime du RDA en 1963 au Niger alors qu’il était Commandant de la CCAS .

En cette circonstance festive, nous lui dédions une pensée affective ainsi qu’ à notre Papa « ancien poilu de Verdun » qui a été victime de graves blessures de Guerre par éclats d’obus. Je tiens à noter que ce 14 Juillet coïncide avec notre nuit musulmane Sacrée, celle du Destin  «  Lailat al Quadr  ». Nous prions Allah dans son infinie bonté afin qu’il nous couvre de bonheur en nous accordant Santé et longévité.

L’Afrique fut un champ d’expériences de toutes les confessions religieuses ; de cultures et de langues importées au détriment de nos traditions ancestrales qui doivent en principe demeurer le socle autour duquel nous devons construire notre destin, sinon notre avenir commun, nous Africains. Nous qui naviguons entre ciel et terre à l’image d’un ballon captif qui a quitté son point d’attache et qui cherche un point de chute. Nous avons été occupés nous Africains jusque dans notre subconscient et notre conscience a été substituée par d’autres, diluant notre mémoire. Nous avons beaucoup subi depuis la colonisation et nous devons résister à cette bourrasque qui veut continuer à nous maintenir dans un système qui n’est pas celui qui nous convient. Nous disposons des outils pour engager notre développement endogène. II suffit de mettre nos compétences, notre sagesse, nos intelligences et notre savoir faire à la disposition de nos peuples, de nos frères et parents Africains. Nous sommes propriétaires d’un Continent, celui qui dispose de tant de ressources humaines qualitatives et des innombrables richesses naturelles. II suffit de nous organiser et de croire en notre génie créateur à l’image des autres peuples et communautés. Nous devons refuser une résignation et un pessimisme et en refusant aussi de nous confiner dans un fatalisme qui nous dévient et nous déroutent de notre ou de nos aspirations et objectifs. Même si nous sommes pacifiques, nous ne devons pas vendre notre âme au diable. Parce que c’est à force de forger qu’on devient forgeron.

CUBA  ET  l’I R A N

Le hasard fait bien les choses comme dit un adage. En effet, nous avons des exemples concrets pour illustrer notre propos au moment même où nous écrivons ces lignes. CUBA a connu pendant plus d’un demi-siècle, une animosité, avec des complots, auxquels s’est ajouté un embargo sur tout ce dont son peuple a besoin pour exister. Toutes les stratégies pour mettre à genou un peuple qui se respecte ont été utilisées et ont échoué. Grâce à une vigilance soutenue. Le pays a même été victime dans les années 1960 d’un débarquement de mercenaires qui ont tenté par la « baie des cochons » d’infiltrer l’île. Pour assassiner le leader Fidel CASTRO celui là même qui avait avec un groupes de révolutionnaires, chassé le dictateur BATISTA pour installer un pouvoir du peuple. A force d’avoir refusé de se plier au dictat d’un envahisseur, le peuple Cubain avec dignité et patriotisme, s’était imposé avec ses idées et sa doctrine en créant sa propre voie.

Ce peuple qui n’a cessé de se battre pour ses idées a fini par obtenir ce qu’il veut sans jamais se renier. Sinon comment comprendre qu’avec toute son intransigeance, que les Etats Unis, son premier adversaire rétablisse ses relations au point où les deux pays ont échangé des ambassadeurs ? Et que dire de cette chaleureuse et historique poignée de mains du Président des Etats Unis d’Amérique OBAMA avec Raoul CASRTO ? C’est sans doute le fruit d’une volonté affichée, d’une fermeté de fer et d’un courage politique d’un peuple uni derrière son Chef. Le cas de la République Islamique Iranienne est digne également d’un conte de fée comme celui de Cuba si l’on sait que ce pays a aussi souffert dans son âme et dans sa chair durant des décennies de la part des pays occidentaux. Comme CUBA, l’Occident avait mis tout en œuvre pour rayer l’Iran, cette vieille civilisation de la carte mondiale. Mais, la fermeté et le sens d’une conscience raffinée ici aussi d’un peuple, ont eu raison de toute déstabilisation dont fut ce peuple Iranien .II faut noter que les deux peuples ne méritent pas de payer les conséquences de la guéguerre de leurs dirigeants. Qui aurait cru que deux grandes Nations comme l’Iran et les Etats d’Amérique qui se sont haïs au point où ils se maudissaient à longueur de journée, arrivent à se donner la main ? En effet, en signant des accords avec l’Iran en cette nuit du 14 Juillet 2015 , les pays Occidents viennent de poser un acte incroyable mais noble et responsable . Qui l’aurait imaginé il y a moins de 24 h encore ? En les antagonistes en « fumant le calumet de la paix » permettent à l’humanité entière de respirer un grand bol d’air. Nous avons aussi le devoir de les accompagner dans ce noble geste qui met fin, nous l’espérons, à un demi siècle d’adversité et de haine. Nous devons encourager ce genre d’accords qui nous donne à nous peuples d’Afrique un espoir de vivre décemment dans la paix. Hommage au Président OBAMA, à celui de CUBA et à celui de la République Islamique Iranienne pour leur hauteur de vue. II faut féliciter la France, l ‘Allemagne, la Russie, la Grande Bretagne, la Belgique, l’Italie l’Union Européenne et tous les autres pays qui ont aussi apporté leur contribution. Au cours de ces difficiles négociations qui ont tout de même abouti.

Ce sont des accords du siècle qui donnent espoir et revitalisent aussi des pays faibles qui subissent toutes les pesanteurs économiques et autres.

Nous devons aussi en Afrique tiré une leçon de ce qui vient de se passer sous nos yeux pour trouver aussi des solutions à nos divers et nombreux problèmes que nous pouvons atténuer. Si nous y mettions du sérieux et de la bonne volonté. Nos Etats disons nos dirigeants ont la chance d’être à la tête des pays dont les peuples sont pacifiques. Des populations dont les préoccupations se résument à une existence quotidienne : accéder au strict minimum. Et cela encore pendant qu’il y a en qui accumulent des biens. Nous pensons que si nos Etats se donnaient la main pour mettre ensemble leurs richesses en les partageant dans un élan de Solidarité, nous n’aurions plus besoin de tendre la main ailleurs. Parce que comme l’a dit un économiste et qui ne cesse de le répéter «  l’Afrique est riche mais les africains sont pauvres »   Qui dit mieux ? L’Union Africaine devrait se revêtir de sa robe que lui donne son titre d’Institution Panafricaine pour s’occuper des conflits interétatiques, qui tournent autour de la Paix, de la liberté, et du développement tout court. Nous devons nous affranchir de toute tutelle afin de réguler nos relations dans un partenariat équitable. Nous continuons à naviguer et à nous auto détruire sans raison aucune. Nous nous demandons pourquoi ce qui réussit ailleurs ne peut pas l’être chez nous et avec nous ? Nous avons pourtant tout pour réussir. Une belle jeunesse et des femmes qui ne demandent qu’à travailler. Nous devons nous assoir pour définir ensemble un vrai projet de société qui implique tout le monde. Sinon l’histoire jugera et sévèrement. L’exemple de la Grèce est une leçon dont nous devons nous inspirer pour trouver des solutions à nos aspirations quotidiennes. En ce mois béni de Ramadan, puisse Dieu nous accorder Santé, longévité et force pour construire nos Etats dans la paix, la liberté et la tranquillité.

Abdoulaye HASSANE DIALLO Dr en Sciences Politiques, Directeur de Publication du Journal Nigérien la Liberté Nouvelle, Spécialiste des questions africaines, Ecrivain  ahdiallo@live.fr

Niger Inter

GRATUIT
VOIR